print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2015-2016 > Activine et fonction gonadotrope hypophysaire : quels rôles pour les micoARN (...)

Activine et fonction gonadotrope hypophysaire : quels rôles pour les micoARN ?

proposé par Bruno QUERAT, Unité Biologie Fonctionnelle et Appliquée, CNRS UMR8521, Equipe Physiologie de l’Axe Gonadotrope, U1133 INSERM, Université Paris-Diderot-Paris 7, 75013 Paris

Projet de stage :

Les microARN (miARN) sont des ARN non codants d’une vingtaine de nucléotides impliqués dans la régulation post-transcriptionnelle de gènes en modulant l’accessibilité de leurs ARN messsagers cibles à la machinerie de traduction. Ces dernières années, les miARN se sont révélés impliqués dans la régulation de nombreux processus physiologiques et pathologiques. Cependant leur rôle dans le contrôle de la fonction gonadotrope hypophysaire reste encore très peu exploré. Nous avons récemment mis en évidence pour la première fois le rôle joué dans la stimulation de l’expression de la FSH par un couple de miARN fortement induits par l’activateur majeur de la fonction gonadotrope, la GnRH. Le rôle d’un miARN, fortement réprimé cette fois par la GnRH, est actuellement en cours d’étude. Le projet que nous souhaiterions débuter dans le cadre de ce M2 concerne un autre activateur majeur de la production de la FSH, l’Activine. Les technologies nécessaires à ce projet sont déjà maîtrisées par l’équipe. Il s’agit essentiellement de surexprimer ou de bloquer l’action d’un miARN donné (surexpression d’un anti-miARN) en présence ou non de l’activateur et d’en analyser l’impact sur les principaux médiateurs cellulaires de l’action de l’Activine (niveau des ARN messagers et de leur protéine). A terme, il sera particulièrement intéressant de comparer le rôle des microARN dans la régulation de la FSH exercée par ces deux activateurs, la GnRH et l’Activine, qui recrutent des voies de signalisation très différentes dans la cellule gonadotrope hypophysaire. Ce travail devrait pouvoir être poursuivi en thèse.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire :

Cultures cellulaires (lignées), cultures primaires de cellules hypohysaires de rat, électroporation, RTqPCR (ARNmessagers, miARN), western blots, immunoprécipitations.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --