print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2015-2016 > Adaptation placentaire et maturation surrénalienne en lien avec la survie du (...)

Adaptation placentaire et maturation surrénalienne en lien avec la survie du porcelet à la naissance.

proposé par Anne TARRADE, INRA-UMR 1198 Biologie du Développement et Reproduction, Domaine de Vilvert, Bât 231 78352 JOUY EN JOSAS cedex et Agnès BONNET INRA-UMR 1388-GenPhySE, 24 chemin de Borde Rouge CS5267, 31326 Castanet Tolosan Cedex

Projet de stage : La sélection pour plus de prolificité et plus de croissance maigre chez le porc s’est accompagnée d’une augmentation de la mortalité néonatale des porcelets. Cette mortalité est une source importante de perte économique pour la production porcine européenne et pose un problème éthique relatif au bien-être animal. Les facteurs qui contrôlent la survie des porcelets sont nombreux et dépendent de caractères inhérents à la mère et au porcelet. Le poids de naissance est généralement proposé en tant que bon indicateur de survie des porcelets (Leenhouwers et al. 2001) . Ce poids reflète l’ensemble du développement fœtal et des processus spécifiques de maturation qui se mettent en place en fin de gestation (van der Lende et al. 2001). Les porcelets sélectionnés pour le taux de survie sont aussi plus mature à la naissance et mieux préparés à la vie extra utérine (Leenhouwers et al. 2001 ; Leenhouwers et al. 2002). Le poids et la maturité sont donc des bons marqueurs de survie. Cependant il n’existe pas de lien évident entre le poids à la naissance et le taux de survie entre les races puisque les porcelets Meishan (MS) sont plus petits à la naissance mais moins sujets à la mortalité que les porcelets de race Large White (LW) (Canario et al. 2014). Les porcelets MS sont physiologiquement plus matures que les porcelets LW. La maturité est définie ici comme l’état de plein développement permettant la survie à la naissance. Elle s’accompagne d’une augmentation du taux de cortisol plasmatique principalement produit par le fœtus et d’une accumulation de glycogène. La survie des porcelets est aussi corrélée positivement avec l’efficacité placentaire (Leenhouwers et al. 2002). Enfin, les surrénales fœtales, le placenta et les surrénales maternelles forment un système endocrinien fœto-maternel unique qui régule la production d’hormones (œstrogènes, corticoliberine…) par le placenta et l’activité de stéroïdogenèse et de synthèse des glucocorticoïdes des surrénales pendant le développement fœtal et favorisant ainsi la maturité des organes et le bien être fœtal (King et al. 2001 ; Ishimoto and Jaffe 2011 ; Kaludjerovic and Ward 2012). Un projet ANR PORCINET (resp. L. Liaubet) a été mené avec pour objectif d’étudier l’acquisition de la maturité fœtale chez 4 génotypes de porcelets : les purs Large White (LW - lignée sélectionnée de façon intense) caractérisée par une mortalité néonatale importante, les purs Meishan (MS - lignée rustique) présentant une mortalité très faible à la naissance, ainsi que les croisés réciproques LWxMS et MSxLW. Le projet s’appuie sur le dispositif génétique de production de fœtus purs et croisés au sein d’une même portée. Une très importante banque de tissus a été générée ainsi qu’une base de données regroupant des informations phénotypiques, physiologiques et génomiques pour six tissus incluant les surrénales. En particulier, l’analyse du transcriptome des surrénales suggère un retard de développement des surrénales chez les LW par rapport aux MS. Il correspondrait à un retard à 90 jours de gestation dans l’acquisition d’une forme cellulaire différenciée nécessaire pour assurer la fonction surrénalienne. Les analyses phénotypiques placentaires montrent également qu’il existe des stratégies différentes entre les 2 lignées pour réguler l’allocation des nutriments de la mère vers le fœtus. L’objectif de cette étude est d’approfondir les fonctions placentaires et surrénaliennes en fin de gestation en lien avec une meilleure maturité du porcelet à la naissance.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Etude morphométrique du placenta et des surrénales. Analyses immuno-histochimiques du placenta et des surrénales. Etude de l’expression de gènes impliqués dans la production et la régulation hormonale (interactions surrénales /placenta).

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --