print

> Stages de M1 > Stages proposés pour l’année 2006-2007 > Analyse et rôle de l’interaction des protéines Aurora A et maskin au (...)

Analyse et rôle de l’interaction des protéines Aurora A et maskin au cours de la maturation ovocytaire chez le Xénope dans les cellules normales et cancéreuses

proposé par Yannick Arlot, Unité de Recherche Cycle cellulaire et pharmacologie, CNRS- UMR 6061 - IFR140 - GFAS, Université de Rennes 1, Faculté de Médecine 2 Av du Pr Léon Bernard, 35043 RENNES

Lors de la mitose, la ségrégation des chromosomes est l’étape cruciale permettant la répartition homogène du patrimoine génétique entre les deux cellules filles. Cet événement nécessite plusieurs étapes importantes dont la mise en place du fuseau mitotique et la cytocinèse. Les centrosomes sont dupliqués en phase S du cycle , ils se séparent puis nucléent les microtubules astraux et centraux. Ces derniers vont former le fuseau mitotique. Une anomalie de duplication des centrosomes (nombre ou structure) aura pour conséquence des défauts dans la formation du fuseau mitotique et par voie de conséquence des erreurs de ségrégation chromosomique. De nombreuses anomalies des centrosomes ont été observées dans des lignés cellulaires dérivées de cancer ou dans des tumeurs humaines. Parmi les protéines qui jouent un rôle dans la séparation des centrosomes , la formation et la stabilité du fuseau mitotique, les kinases Aurora sont des protéines très importantes pour le bon déroulement de la mitose. L’instabilité génétique est une des caractéristiques des cellules cancéreuses, et elle est très souvent associée à des centrosomes multiples. La surexpression de la kinase Aurora A est observée dans de nombreux cancers chez l’homme. Parmi les protéines qui constituent le matériel pericentrosomal, se trouvent les protéines de la famille TACC (Transforming Acid Coil Coiled) qui interagissent avec les microtubules et les centrosomes, et dont la perturbation conduit à des défauts d’assemblage du fuseau mitotique et un arrêt du cycle cellulaire. Outre son rôle dans l’assemblage du fuseau mitotique, , la protéine Maskin homologue de TACC chez le xénope participe également au contrôle traductionnel des ARN messagers maternels en s’associant avec un complexe protéique comprenant en particulier les protéines CPEB, eIF4E et Aurora A. Notre objectif est de comprendre la relation existant entre l’activité de la protéine kinase Aurora A, la protéine maskin et le complexe de masquage traductionnel des ARN au cours de la maturation ovocytaire chez le xénope afin d’obtenir un ovocyte arrêté en métaphase de seconde division fécondable.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --