print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2015-2016 > Caractérisation d’une nouvelle protéine impliquée dans l’organisation

Caractérisation d’une nouvelle protéine impliquée dans l’organisation du transport asymétrique au sein de l’ovocyte de drosophile.

proposé par Antoine GUICHET, Equipe Polarité et Morphogenèse, Institut Jacques Monod, UMR 7592, 15 rue Hélène Brion, 75013 Paris

Projet de stage :

Le laboratoire a mis en évidence une organisation particulière de ce canal en forme de cage et un rôle de système relais entre les deux types de transport (Fig. 1B) (Nicolas et al. 2009). En effectuant un crible in situ pour de nouveaux facteurs associés à cette structure, nous avons trouvé une nouvelle protéine (Méduse) qui se localise plus spécifiquement au niveau des canaux séparant les cellules nourricières et au niveau du cortex de l’ovocyte (Fig 1C). Cette protéine inédite par son profil de localisation, est orthologue d’une protéine humaine associant actine et microtubules. Les premiers résultats de l’étude de mutants pour cette protéine suggèrent qu’elle est essentielle pour l’organisation et le maintien de la structure des canaux associés à l’ovocyte ainsi qu’au transport asymétrique au sein de l’ovocyte (Fig. 1D).

Le projet consistera en la caractérisation du rôle de cette protéine Méduse dans le transport intracellulaire en relation avec le cytosquelette (actine et microtubules). Cette étude sur le transport se portera premièrement sur le transport des cellules nourricières vers l’ovocyte au travers des canaux régulant l’accès à l’ovocyte et deuxièmement sur le transport asymétrique au sein de l’ovocyte vers différents domaines associés à la membrane plasmique.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire :

L’étude du rôle de la protéine Méduse se fera par imagerie dynamique en utilisant un microscope « spinning disk » (microscopie confocale 5D). Un crible protéomique pour la recherche de partenaires d’interaction de Méduse vient d’être réalisé, une analyse génétique par interférence d’ARN de l’implication des gènes candidats les plus prometteur sera réalisée. Cette étude impliquera des détections in situ par marquages immuno-fluorescents et une analyse par microscopie confocale sur tissus fixés.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --