print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2012-2013. > Caractérisation des cellules souches cancéreuses générées par la transition (...)

Caractérisation des cellules souches cancéreuses générées par la transition épithélio-mésenchymateuse.

proposé par Anne-Pierre Morel, INSERM, CNRS, Lyon

Projet de stage : situation du sujet, objectif du stage, approches expérimentales Nous avons récemment mis en évidence que l’expression aberrante d’un facteur embryonnaire inducteur d’une transition épithélio-mésenchymateuse (EMT-TFs) en association avec une activation oncogénique est suffisante pour permettre in vitro la transformation des cellules épithéliales mammaires différenciées et pour promouvoir in vivo la carcinogenèse mammaire. Cette coopération oncogénique s’accompagne d’un processus de dédifférenciation permettant à partir de cellules engagées dans la différentiation luminale de générer des tumeurs indifférenciées de sous-type claudin-low (Morel et al., 2012). Des travaux antérieurs menés par notre équipe et celle de Robert Weinberg (MIT, Boston, USA) avaient permis d’établir un lien entre l’EMT et l’acquisition de certaines propriétés de cellules souches cancéreuses, en particulier un potentiel d’auto-renouvellement (Morel et al., 2008 ; Mani et al.,2008). Cette dédifférentiation a récemment été démontrée, pour l’un des EMT-TFs (la protéine Snail2) comme le résultat d’une coopération avec le facteur de transcription Sox9 dans l’activation d’un programme génique spécifique. L’objectif de ce projet est d’identifier d’une manière globale les facteurs de transcription susceptibles de coopérer avec les EMT-TFs dans la dédifférenciation et la transformation de cellules épithéliales mammaires. Pour ce faire, nous avons généré des lignées exprimant de manière ectopique des facteurs de transcription embryonnaires, caractérisées fonctionnellement (en termes d’EMT et de caractéristiques de cellules souches) et pour lesquelles les profils d’expression génique dans différentes conditions de culture ont été établis. A partir de l’analyse différentielle de ces transcriptomes, nous sélectionnerons les candidats potentiels et validerons sur la base de tests fonctionnels leur capacité à coopérer avec des EMT-TFs à générer des cellules souches cancéreuses mammaires.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Culture cellulaire en conditions adhérentes et non adhérentes, culture cellulaire tri-dimensionnelle et tests de transformation et de tumorigénicité. Biologie moléculaire : extraction d’ARN, analyse de profils d’expression génique et analyse de l’expression de transcrits par PCR-Q, clonages. Biochimie et biologie cellulaire : immunomarquage, western-blot et cytométrie en flux.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --