print

> Stages de M1 > Stages proposés pour l’année 2015-2016 > Conséquences de l’exposition à un mélange des polluants environnementaux, de (...)

Conséquences de l’exposition à un mélange des polluants environnementaux, de type B(a)P et nanoparticules de CeO2, au niveau des cellules placentaires humaines

Stage proposé par Ioana Ferecatu

UMR-S 1139 INSERM/Université Paris Descartes "Physiopathologie & Pharmacotoxicologie Placentaire Humaine"


Projet de stage : situation du sujet, objectif du stage, approches expérimentales Le placenta humain est l’organe transitoire d’interface entre le fœtus et la mère, indispensable pour le développement et la croissance du fœtus. Le placenta joue notamment le rôle de barrière sélective pour différents xénobiotiques (substances étrangères) et en même temps assure les fonctions de nutrition, hormonales et d’échanges entre le sang maternel et la circulation fœtale. Les conséquences de son exposition à des polluants environnementaux qui pourraient modifier son intégrité et/ou perturber ses fonctions, sont actuellement insuffisamment documentées. Les polluants environnementaux tels que les Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP) et les nanoparticules (NP) issues des technologies émergentes, se retrouvent dans la pollution atmosphérique et représentent un risque majeur d’exposition pour la femme enceinte, pouvant affecter l’évolution de la grossesse. Parmi les HAP, le Benzo(a)Pyrène (B(a)P) est actuellement classé cancérigène et mutagène pour l’homme. Les NP possèdent des propriétés physico-chimiques particulières et sont capables de traverser des barrières épithéliales et atteindre la circulation maternelle. Les NP ont notamment la capacité d’adsorber des molécules, tels que le B(a)P, favorisant l’entrée de ces molécules dans l’organisme. Actuellement, le risque sanitaire de la co-exposition de NP avec des HAP (tels que B(a)P) au niveau de la barrière placentaire n’a pas été évalué ; leurs effets en mélange pourraient être exacerbés par rapport aux expositions individuelles. Ce projet vise à évaluer les effets de la de la co-exposition à un mélange B(a)P + NP (tels que le CeO2, largement utilisé pour ses propriétés catalytiques) sur des cellules placentaires humaines. L’exposition à ces polluants sera réalisée sur une lignée BeWo cultivées en monocouche ou en chambre double. Les conséquences de cette co-exposition au niveau de la viabilité cellulaire, de la capacité de différenciation cellulaire et des fonctions placentaires (production d’hormones) seront évaluées et comparées aux effets des expositions individuelles du B(a)P or de NP.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire :
- Culture d’une lignée en monocouche et en chambre double
- Manipulation des nanoparticules
- Tests de viabilité cellulaire (WST-1, sondes pour cytométrie en flux)
- ELISA, mesures d’activités enzymatiques, Western Blot

Publications du responsable de stage au cours des 5 dernières années : 1) I. Ferecatu, S. Goncalves, M.P. Golinelli-Cohen, M. Clémancey, A. Martelli, S. Lazereg, E. Guittet, J.M. Latour, H. Puccio, J.C. Drapier, E. Lescop and C. Bouton (2014) “The diabetes drug target mitoNEET governs a novel trafficking pathway to rebuild an Fe-S cluster into cytosolic aconitase/Iron Regulatory Protein 1” J. Biol. Chem., Oct 10 ;289(41):28070-86. 2) I. Ferecatu, M.C. Borot, C. Bossard, M. Leroux, N. Bogetto, F. Marano, A. Baeza-Squiban and K. Andreau (2010) “PAH components contribute to mitochondria-antiapoptotic effect of fine particulate matter on human epithelial cells via the aryl hydrocarbon receptor pathway” Particle and Fibre Toxicology, Jul 21 ;7:18 3) S. Hussain, L. Thomson, I. Ferecatu, C. Borot, K. Andreau, J.A. Martens, J. Fleury, A. Baeza-Squiban, F. Marano and S. Boland (2010) “Distinct Molecular Pathways of Apoptosis Induction by Carbon Black and Titanium Dioxide Nanoparticles in Bronchial Epithelial Cells” Particle and Fibre Toxicology, Apr 4 ;7:10 4) N. Le Floch, V. Rincheval, I. Ferecatu, R. Ali-Boina, F. Renaud, B. Mignotte, J.L. Vayssière (2010) “The p76Rb and p100(Rb) truncated forms of the Rb protein exert antagonistic roles on cell death regulation in human cell lines” Biochem Biophys Res Commun, Aug 20 ;399(2):173-8.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --