print

> Stages de M2 > stages proposés pour l’année 2019-2020 > « Conséquences de l’exposition individuelle ou en mélange à des polluants de (...)

« Conséquences de l’exposition individuelle ou en mélange à des polluants de type nanoparticules d’oxyde de cérium et benzo-a-pyrène sur l’intégrité et les fonctions de la barrière placentaire humaine »

proposé par Ioana FERECATU, UMR-S 1139 INSERM/Université Paris Descartes " Physiopathologie et Pharmacotoxicologie Placentaire Humaine, Microbiote pré et post-natal (3PHM)" Faculté de Pharmacie de Paris 75006 Paris

Projet de stage : Les polluants environnementaux tels que les Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP) et les nanoparticules (NP) issues des technologies émergentes, se retrouvent dans la pollution atmosphérique et représentent un risque majeur d’exposition pour la femme enceinte, pouvant affecter l’évolution de la grossesse. Parmi les HAP, le benzo-a-pyrène (BaP) est actuellement classé cancérigène, mutagène et reprotoxique pour l’homme. La principale cible cellulaire du B(a)P est le récepteur des hydrocarbures aromatiques (AhR), un facteur de transcription dont l’activation conduit à l’expression de gènes impliqués dans le métabolisme des xénobiotiques, mais conduisent aussi à leur bioactivation. Les NP de CeO2 sont utilisées pour ses propriétés catalytiques, par exemple sont systématiquement rajoutés dans le Diesel, et de ce fait se retrouvent dans la pollution ambiante. Les NP, à l’échelle nanométrique, possèdent des propriétés physico-chimiques particulières et sont capables de traverser des barrières épithéliales et d’atteindre la circulation maternelle. Les NP ont notamment la capacité d’adsorber des molécules, tels que le BaP, formant une corona qui pourrait favoriser l’entrée de ces molécules dans l’organisme par leurs propriétés lipophiles. Souvent issues des mêmes sources de pollution (Diesel, cigarettes…), le risque sanitaire de la co-exposition de NP avec des HAP (tels que BaP) au niveau de la barrière placentaire n’a pas encore été évalué ; leurs effets en mélange pourraient être exacerbés ou diminués par rapport aux expositions individuelles. Ce projet vise à évaluer les effets des expositions aux NP de CeO2 et BaP individuelles en comparaison à l’exposition en mélange (des NP cotés avec du BaP stablement) sur des modèles placentaires humains. L’exposition à ces polluants sera réalisée sur des cytotrophoblastes humaines primaires purifiés et qui se différencient spontanément en syncytiotrophoblastes. Les conséquences de ce mélange des polluants en termes de toxicité, de différentiation et fonction trophoblastique, ainsi que la détoxification cellulaire seront évaluées et comparées aux effets des expositions individuelles. L’activité et le rôle d’AhR, en tant qu’intervenant majeur dans le métabolisme des polluants et la différenciation cellulaire, seront également évalués lors de ce stage.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire :
  purification et culture primaires de trophoblastes humains
  transfections de plasmides ADN (construction XRE-sLUC et XRE-GFP)
  imagerie cellulaire (MET, confocale), immunocytochimie
  biochimie : dosages hormonaux, Western Blot, RT-qPCR
  cytotoxicité : test WST-1, sonde DFC

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --