print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2008-2009 > Dynamique des interactions fonctionnelles entre récepteurs stéroidiens et (...)

Dynamique des interactions fonctionnelles entre récepteurs stéroidiens et corégulateurs.

proposé par Anne Guiochon-Mantel et par Larbi Amazit, INSERM U693, « Récepteurs stéroidiens, Physiopathologie endocrinienne et métabolique » Faculté de médecine Paris-Sud, 63 rue Gabriel Peri, 94276 Le Kremlin-Bicôtre Cedex

Projet de stage : Le projet porte sur le rôle des hormones stéroïdes dans le cancer du sein. Ces hormones agissent en se fixant à des récepteurs nucléaires qui sont des facteurs de transcription. Ils forment une vaste famille d’acteurs moléculaires exerçant de multiples fonctions dans le développement et la reproduction. Une anomalie de ces récepteurs peut conduire à de multiples pathologies chez l’homme comme cela a été évoqué pour le récepteur de la progestérone (PR) dans la carcinogenèse mammaire. Après la liaison du ligand, le récepteur est capable d’interagir avec des corégulateurs (e.g., coactivateurs) dont certains ont déjà été identifiés et caractérisés au laboratoire. Ces cofacteurs sont responsables de la modulation de l’expression génique dont les mécanismes moléculaires sont extrêmement complexes et finement régulés. L’étude de cette dynamique constitue un enjeu majeur pour élucider la signalisation hormonale et la contrôler à des fins thérapeutiques. Par ailleurs, en collaboration avec une équipe de biochimie structurale et une équipe de chimiste, de nouvelles molécules sont actuellement en cours de développement et de caractérisation dans notre laboratoire. Il s’agit des modulateurs sélectifs des récepteurs des hormones stéroïdes qui pourraient notamment moduler l’interaction avec les corégulateurs. Le travail proposé consistera à étudier la dynamique des interactions fonctionnelles entre le PR et ses nombreux coactivateurs dans la cellule vivante par des techniques d’imagerie cellulaire sophistiquées. Les résultats obtenus aboutiront à la description et l’analyse des mécanismes dynamiques participant à la régulation transcriptionnelle hormono-induite du PR et auront des conséquences importantes pour la compréhension du mécanisme d’action des modulateurs du PR, molécules d’un intérêt thérapeutique majeur (cancer, fertilité, ménopause, …). A terme, ce travail ouvrira la voie sur des études de pharmacologie pour cribler de nouveaux ligands et permettra de dégager le rôle des interrelations avec d’autres voies de signalisation sur la modulation de la réponse hormonale. Ce stage débouchera sur des résultats exploitables pour la poursuite d’une thèse.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Le stage permettra d’apprendre les techniques classiques d’immunocytochimie, d’imagerie et de biologie moléculaire (constructions) :

● Microscopie confocale ● Immunocytochimie ● Vidéomicroscopie ● Spectroscopie à corrélation de fluorescence (FCS) ● Imagerie de fluorescence résolue en temps ● Microinjection sur cellules somatiques ● Culture de cellules ● Mutagenèse dirigée ● Transfection par méthode rétrovirale ● Déplétion en protéine par les ARN interférents (siRNA) ● Western Blot, Immunoprécipitation

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --