print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2007-2008 > Dynamisme et synchronisation de la spermatogenèse : rôle des protéases

Dynamisme et synchronisation de la spermatogenèse : rôle des protéases

proposé par Brigitte Le Magueresse-Battistoni, Institut de Génomique Fonctionnelle, UMR CNRS INRA UCBL ENS, 29 rue sœur Bouvier, 69322 Lyon cedex 05

Projet de stage : La spermatogenèse est sous un contrôle hormonal exercé sur les cellules de Leydig et les cellules de Sertoli, respectivement par les gonadotropines LH et FSH. En période pré-pubertaire, les cellules de Sertoli cessent de se diviser et établissent entre elles des jonctions serrées, constituants essentiels de la barrière hémato-testiculaire. Une lumière se forme et les cellules germinales entrent en méiose. Cette barrière va physiquement séparer les cellules pré-méiotiques du compartiment basal, des cellules méiotiques et post-méiotiques situées dans le compartiment adluminal. Cette architecture permet la création d’un microenvironnement unique, indispensable au développement de la lignée germinale. La progression ou migration de la lignée germinale vers la lumière repose sur une contrainte dynamique de par l’existence du cycle de l’épithélium séminifère et une contrainte physique de par le nécessaire maintien de l’intégrité de l’architecture. Notre hypothèse de travail est que ces évènements font intervenir le système de l’activation du plasminogène. En effet, nos données récentes montrent que (i) en réponse à LH les cellules de Leydig non seulement produisent de la testostérone mais également initient une cascade d’évènements protéolytiques impliquant les activateurs du plasminogène ; et (ii), les cellules germinales régulent l’expression de certaines protéases sertoliennes (en particulier les activateurs du plasminogène), ce qui pourrait leur permettre de contrôler leur propre migration dans l’épithélium séminifère. Ce projet a pour ambition de fournir une vision plus complète du répertoire des protéases et de leurs inhibiteurs exprimés dans le testicule, et de leur importance dans la synchronisation et la coordination de la spermatogenèse. La meilleure compréhension de ces mécanismes devrait permettre d’élargir le champ de recherche des étiologies idiopathiques des infertilités masculines, notamment celles associées à une desquamation prématurée des cellules germinales immatures retrouvée chez des patients azoospermiques. Nos travaux s’inscrivent aussi dans le nouvel axe de recherche de contraceptifs masculins reposant sur une maîtrise de la libération de cellules germinales immatures dépourvues de pouvoir fécondant.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : cultures cellulaires, ARN, PCR, mesures d’activités biologiques, approche in situ

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --