print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2014-2015 > Effet de la précarité sur le répertoire de miRNAs placentaires et plasmatiques (...)

Effet de la précarité sur le répertoire de miRNAs placentaires et plasmatiques chez la femme enceinte

proposé par Céline Méhats, Institut Cochin Inserm U-1016Génomique, Epigénétique et Physiopathologie de la Reproduction 75014 Paris France

Projet de stage :

Certains environnements maternels sont susceptibles d’induire des situations de stress chronique capable d’engendrer des modifications biologiques pouvant avoir des conséquences sur le cours de la grossesse, le fœtus, l’enfant à naitre et le futur adulte. Une situation de précarité psycho-sociale pourrait constituer pareil environnement et expliquer une partie de la surmorbidité périnatale à laquelle elle est associée. Une exposition chronique à un stress peut influencer de façon transitoire ou durable des processus physiologiques via des mécanismes épigénétiques, i.e. des mécanismes induisant des altérations de l’expression génique sans modification des séquences nucléotidiques de l’ADN. Ces mécanismes comprennent des modifications labiles des histones, une méthylation stable des résidus cytosines ou l’expression de micro ARNs (miARNs) qui agissent comme régisseurs d’expression de réseaux de gènes. Une étude récente a mis en évidence l’hyperméthylation du promoteur du gène HSD11B2 dans le placenta chez des femmes vivant en situation précaire 1. Cette méthylation réduit l’expression de ce gène et en conséquence la capacité du placenta à convertir le cortisol maternel en cortisone inactive 2. La gageure inhérente à tout projet sur des modifications placentaires réside dans le caractère inaccessible par des investigations conventionnelles des annexes foetales pendant la grossesse. Il s’agit donc de détecter des modifications dans des compartiments biologiques accessibles comme le sang périphérique maternel. Les miARNs ont des profils d’expression spécifiques d’un tissu, mais sont aussi excrétés dans la circulation où ils peuvent être détectés. A ce titre, ils constituent des biomarqueurs candidats à évaluer 3. Le placenta est perfusé par le sang maternel, qui est complètement échangé deux à trois fois par minute dans la chambre intervilleuse placentaire. Ainsi, des miARNs circulants dans le sang maternel pendant la grossesse proviennent du placenta 4. Identifier ces modifications de façon précoce par un bio marqueur circulant pourrait permettre la mise en place de mesures appropriées dans le suivi et/ou la prise en charge de ces grossesses à risque.

a. Objectifs Ce projet a comme objectif principal d’ Evaluer dans quelle mesure une exposition prénatale à une situation précaire est associée à des altérations épigénétiques placentaires mesurables dans le sang maternel. La réalisation de cet objectif nous permettra plus avant : (i) d’appréhender les conséquences biologiques d’une exposition prénatale à une situation précaire à travers des anomalies épigénétiques globales, qui pourraient prédire et/ou expliquer des issues maternelles ou fœtales défavorables, (ii) de définir des biomarqueurs candidats d’exposition prénatale à une situation précaire

b. Méthodologie Cette étude se déclinera en deux tâches : Tâche 1 : Au cours d’une étude prospective, il s’agira d’identifier les miARNs circulants dans le sérum maternel en relation avec l’expression des miARNs placentaires chez des femmes enceintes en situation précaire. Tâche 2 : Au cours d’une étude rétrospective, il s’agira de doser les miARNs circulants d’origine placentaire, identifiés au cours de la tâche 1, dans le sérum de femmes enceintes de la cohorte PreCARE bio (379 femmes incluses, avec des prélèvements sériques répétés, incidence d’exposition à la précarité, porteur de la cohorte E. Azria).

• Quantification des miARNs placentaires et circulants : Nous utiliserons les puces Affymetrix geneChip miARN 3.0 pour évaluer la concentration de miARNs placentaires et circulants (>1 500 miARNs humains détectés dans un seul échantillon). Cette technologie est maitrisée par la plateforme "Genom’ic" de l’Institut Cochin et le coût est raisonnable. Des miARNs individuels seront validés sur de nouveaux échantillons utilisant des protocoles maîtrisés en routine dans l’équipe 5. Des expériences de co-transfection de miARNs d’intérêt et des séquences 3’utr liées à un rapporteur luciférase de gènes-cibles potentiels seront réalisées afin de valider quelques uns de ces gènes cibles.

• Analyses bioinformatiques et statistiques : Cette étape devrait être simple, les analyses bioinformatiques et statistiques des données à l’échelle du génome sont maîtrisées dans l’équipe de recherche fondamentale en biologie avec le support des plateformes "Genom’ic" et de Bioinformatique de l’Institut Cochin. Des analyses globales seront privilégiées et trois analyses seront menées : analyse en "clusters hiérarchisés", analyse en composante principale et constructions d’arbres de classification et régression.

Références 1. Appleton AA, et al. Patterning in placental 11-B hydroxysteroid dehydrogenase methylation according to prenatal socioeconomic adversity. PloS one. 2013 ;8 :e74691. 2. Jensen Pena C, et al. Epigenetic effects of prenatal stress on 11beta-hydroxysteroid dehydrogenase-2 in the placenta and fetal brain. PloS one. 2012 ;7 :e39791. 3. Gilad S, et al. Serum microRNAs are promising novel biomarkers. PloS one. 2008 ;3 :e3148. 4. Luo SS, et al. Human villous trophoblasts express and secrete placenta-specific microRNAs into maternal circulation via exosomes. Biol reprod. 2009 ;81:717-29. 5. Doridot L, et al. miR-34a expression, epigenetic regulation, and function in human placental diseases. Epigenetics. 2013 ;9.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Extraction ARN, PCR quantitative, transfection, culture cellulaire, analyses statistiques

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --