print

> Stages de M2 > stages proposés pour l’année 2019-2020 > Effet de stress post-testiculaires sur la qualité des spermatozoïdes et leurs (...)

Effet de stress post-testiculaires sur la qualité des spermatozoïdes et leurs marques épigénétiques.

proposé par Fabrice SAEZ , Génétique, Reproduction et Développement (GReD) CNRS UMR6293-INSERM U1103-UCA Bâtiment CRBC, Faculté de Médecine 63001 Clermont-Ferrand cedex

Projet de stage : Bien que les dommages à l’ADN spermatique soient une cause bien admise d’échecs reproductifs, l’intégrité du patrimoine génétique spermatique n’est pas un critère utilisé pour diagnostiquer une infertilité mâle, sélectionner une approche thérapeutique ou/et choisir une technologie particulière en assistance médicale à la procréation. Encore aujourd’hui, seules la numération, la morphologie et éventuellement la mobilité spermatique sont des paramètres utilisés en routine pour l’évaluation clinique de la qualité spermatique. Des études récentes ont cependant montré que 60 % des hommes, parmi les couples consultant pour une infertilité, présentait des dommages à l’ADN spermatique et que dans près de 80% des infertilités mâles idiopathiques des dommages à l’ADN spermatique sont retrouvés. En utilisant des modèles murins développés au laboratoire possédant des spermatozoïdes dont les noyaux sont affectés par des dommages à l’ADN très courants dans les situations d’infertilité clinique (oxydation du noyau spermatique, décondensation du noyau spermatique) nous proposons ici d’évaluer les conséquences de ces altérations à la fois sur la qualité des gamètes mâles et sur certaines marques épigénétiques importantes pour le développement embryonnaire. Des approches d’analyses semi-automatiques des spermatozoïdes seront conduites (viabilité, mobilité, morphologie, présence de l’acrosome, fragmentation et oxydation de l’ADN via la plateforme d’analyse « Sperm Class Analyzer » - Microptic, Barcelone, Espagne), ainsi que seront spécifiquement évaluées les marques épigénétiques 5-méthylcytosine et 5-hydroxyméthylcytosine. Ces approches doivent permettre de mieux qualifier l’intégrité du noyau spermatique, un des garants du succès reproductif et de la qualité de vie de la descendance et de l’espèce.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Analyse spermatiques, immunofluorescence, microscopie à épifluorescence et confocale, séquençage dernière génération.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --