print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2013-2014 > Effets de l’exposition aux faibles doses de perturbateurs endocriniens sur (...)

Effets de l’exposition aux faibles doses de perturbateurs endocriniens sur les réponses neuroendocrines et comportementales mâles

proposé par Sakina Mhaouty-Kodja ,CNRS/ INSERM, Université P. & M. Curie

Projet de stage : Ce projet, financé par l’agence nationale de sécurité sanitaire, vise à évaluer les effets de l’exposition seule ou multiple à l’âge adulte à deux perturbateurs endocriniens (PE) émergeants sur les réponses neuroendocrines et comportementales mâles. L’utilisation de ces composés dans un grand panel de produits industriels et domestiques résulte en une large contamination environnementale (eau potable, rivières, aliments…). Ces composés présentent des activités oestrogéniques et/ou anti-androgéniques. Or, dans le système nerveux, la testostérone gonadique régule les comportements de reproduction en agissant directement sur le récepteur des androgènes (AR) ou indirectement sur les récepteurs des oestrogènes, après aromatisation in situ en oestradiol. Dans un travail très récent, nous avons montré que le circuit neural impliqué dans l’expression du comportement sexuel est très vulnérable à l’exposition à l’âge adulte aux faibles doses de PE (Picot et al. en révision). L’altération sexuelle observée suite à cette exposition présente plusieurs similitudes avec celle induite par l’invalidation conditionnelle du récepteur des androgènes dans le système nerveux. Le premier objectif de cette étude, qui sera abordé lors du stage du Master 2, sera de déterminer les effets de l’exposition seule et combinée aux PE sur la régulation la régulation de l’axe hypothalamo-hypophysaire gonadotrope et l’activation de comportements de reproduction par la testostérone chez la souris. Cette étape du projet comprendra des analyses morphologiques du tractus urogénital, neuroendocrines (mesures de niveaux d’hormones stéroïdes sexuelles) et neuroanatomiques (immunohistochimie) ainsi qu’une caractérisation comportementale (choix du partenaire, accouplement, activité érectile…). La deuxième étape de ce projet consistera, pour les effets significatifs, à identifier les cibles moléculaires de ces PE dans le cadre de l’exposition seule et multiple en utilisant une approche protéomique dans les régions hypothalamiques concernées. Des lignées de souris invalidées de manière conditionnelle pour les récepteurs des androgènes et des oestrogènes α et β dans le système nerveux et générées au sein de notre laboratoire (Raskin et al. 2009 ; Raskin et al. 2012 ; Marie-Luce et al. en préparation) seront analysées en parallèle. Les résultats obtenus auront un double impact sur :
  La définition des effets de faibles doses de ces deux PE sur la régulation centrale du comportement sexuel.
  La compréhension des processus mis en jeu par ces deux PE, dans le cas de l’exposition seule ou combinée, afin d’interférer avec les mécanismes d’action de la testostérone.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Traitements, tests comportementaux, dosages hormonaux, immunohistochimie, PCR, protéomique

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --