print

> Stages de M1 > Stages proposés pour l’année 2014-2015 > Effets du Bisphénol A et de ses substituts sur le développement des ovaires (...)

Effets du Bisphénol A et de ses substituts sur le développement des ovaires fœtaux chez la souris

proposé par Virginie ROUILLER-FABRE, Laboratoire de Développement des gonades. INSERM U967-CEA-Université Paris Diderot

Projet de stage :

Au cours des dernières décennies, les inquiétudes vis-à-vis des changements survenus dans l’environnement et de leurs conséquences possibles sur la fonction de reproduction humaine et animale se sont amplifiées. Les anomalies de la fonction de reproduction seraient principalement dues aux effets délétères de certains polluants pendant la vie fœtale, période critique de mise en place des fonctions gonadiques. Parmi les facteurs environnementaux susceptibles d’exercer un effet délétère, les plastifiants et en particulier le bisphénol A (BPA), composé organique grandement utilisé dans l’industrie et dans les produits de la vie courante, ont été incriminés. Chez les rongeurs, une exposition pré et post-natale au BPA a été associée à une modification de la morphologie ovarienne (Markey 2003). Des effets irréversibles sur la fertilité des femelles ont été observés dans plusieurs espèces/souches de mammifères comme les souris, les rats (Moral 2008 ; Durando 2007 ; Ramos 2003 ; Khurana 2000) et le mouton. D’autre part, pendant la vie fœtale, le BPA perturbe l’appariement des chromosomes homologues et la recombinaison méiotique (Susiarjo 2007), deux évènements nécessaires pour la future ségrégation des chromosomes. De tels effets semblent récurrents puisqu’ils ont été rapportés in vivo chez la souris, le macaque et le nématode C. elegans et in vitro dans l’ovaire fœtal humain (Hunt 2012 ; Brieño-Enríquez 2011). Ces effets pourraient être la cause d’aneuploïdies ovocytaires, une des causes majeures de fausses couches chez la femme. Le but du stage sera d’étudier l’innocuité ou la nocivité potentielle des substituts du BPA sur des ovaires fœtaux de souris. Ces effets seront comparés à ceux d’agonistes et antagonistes de voies de signalisation afin d’élucider leur mécanisme d’action.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire :

Microdissection de gonades fœtales murines, culture organotypique, techniques de biologie moléculaire (RT-PCR), techniques d’histologie (immunohistologie, analyses d’images).

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --