print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2017-2018 > Etude de l’impact d’une perturbation de l’autophagie dans le déficit (...)

Etude de l’impact d’une perturbation de l’autophagie dans le déficit gonadotrope congénital

proposé par Nicolas de Roux , Laboratoire de l’Unité : PROTECT

Projet de stage : Le déficit gonadotrope congénital est une pathologie rare définie par un défaut de l’activation de l’axe gonadotrope après la naissance et à la puberté. Différents mécanismes sont décrits dont notamment des anomalies de la migration des neurones GnRH ou de la signalisation des kisspeptins ou de la GnRH. Plus récemment, d’autres mécanismes ont été suggérés dont des processus neurodégénératifs à début précoce durant l’enfance. Le but de ce stage est de poursuivre la compréhension de ces mécanismes en testant l’hypothèse d’une perturbation du contrôle de l’autophagie au sein des neurones hypothalamiques.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Culture cellulaire, western blot, analyse in-vivo chez les souris, RT-PCR, signalisation cellulaire.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --