print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2017-2018 > : Etude de l’organisation de l’hétérochromatine en lien avec l’état de (...)

 : Etude de l’organisation de l’hétérochromatine en lien avec l’état de pluripotence au cours du développement précoce chez la souris

proposé par Amélie Bonnet-Garnier, UMR 1198 Biologie du Développement et Reproduction INRA, 78352 Jouy en Josas Cedex

Projet de stage :

Il existe différents types de cellules pluripotentes chez la souris qui ont été dérivées in vitro, et qui du point de vue transcriptionnel correspondent à différents stades de développement de l’épiblaste in vivo. Sur ces lignées cellulaires, de nombreuses données, déjà acquises par de nombreuses équipes dont la nôtre, permettent de définir le paysage épigénétique : méthylation de l’ADN, organisation de l’hétérochromatine, distribution des marques d’histones. En revanche très peu de données sont disponibles dans l’embryon et on ne sait donc pas dans quelle mesure les lignées cellulaires pluripotentes reflètent la réalité du paysage épigénétique « in embryo ». Au cours du stage, l’étudiant étudiera l’organisation de l’héterochromatine et notamment la distribution des marques d’histones dans l’embryon au cours de la mise en place de l’épiblaste. Des analyses fonctionnelles du rôle de cette organisation sur la mise en place de la pluripotence pourront également être réalisé à l’aide d’inhibiteurs de la machinerie épigénétique. Mots-clés : chromatine, methylation de l’ADN, H3K9me3, H3K27me3, pluripotence, épiblaste.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Collecte et dissection d’embryons de souris sous loupe binoculaire. Immunomarquage et hybridation in situ d’ADN en fluorescence développées au laboratoire sur le matériel spécifique qu’est l’embryon en préservant la structure en trois dimension des noyaux. Analyse des images à l’aide de logiciels spécialisés (ImageJ, Amira). RT-PCR quantitative afin de quantifier les taux de transcriptions de gènes ou de séquences d’intérêts Western-Blot afin de quantifier le niveau global des protéines d’intérêts.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --