print

> Stages de M1 > Stages proposés pour l’année 2009-2010 > Etude de la Cx43 dans un modèle de cellules de Sertoli altéré par des (...)

Etude de la Cx43 dans un modèle de cellules de Sertoli altéré par des nanoparticules

proposé par Dominique SEGRETAIN, Inserm U895 Université Paris Descartes, 45 rue des Saints Pères, 75006 Paris

Projet de stage : Les jonctions communicantes sont des canaux intercellulaires formés par des hexamères de connexines (Cx), qui sont impliqués dans le contrôle de la prolifération cellulaire testiculaire (Gilleron et al ; Int J Biochem Cell Biol 2009). Nos travaux ont montré que la perte de communication et/ou le dysfonctionnement des Cx induite par des perturbateurs endocrinien et des pesticides sont une des étapes précoces de la tumorogenèse. Dans des lignées tumorales et de nombreux tissus néoplasiques, des altérations de ces jonctions et plus particulièrement une délocalisation des Cx (revue Pointis et al ; Curr Med Chem. 2007) ont été observé. L’implication des nanotechnologies dans de nombreuses activités humaines (pharmacologie, carburants, …), conduit à examiner leur cytotoxicité. Récemment il a été montré que les nanoparticules pouvaient avoir un effet sur la vacuolisation des tubes séminifères (Yoshida et coll, 2009 Int J Androl 32-337-42). Le but de ce travail est d’examiner l’impact de particules de Silicium et de Titane sur les cellules de Sertoli et sur les jonctions communicantes.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Culture cellulaires, transfections, immunofluorescence, microscopie confocale, vidéo microscopie et analyse d’images, Western Blot.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --