print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2009-2010 > Etude de la maintenance des télomères au cours de la neurogenèse (...)

Etude de la maintenance des télomères au cours de la neurogenèse humaine

proposé par Gaelle PENNARUN, Laboratoire de Radiopathologie, DSV/iRCM/SCSR-INSERM U967, CEA, 18 route du Panorama, 92265 Fontenay-aux-roses

Projet de stage : Les télomères qui protègent les extrémités des chromosomes sont essentiels à la stabilité du génome et conditionnent les capacités prolifératives des cellules . Ils possèdent des mécanismes de maintenance qui leur sont propres impliquant des protéines télomériques et de réparation. La dérégulation de ces mécanismes peut notamment conduire à la sénescence prématurée ou au cancer. Chez les mammifères, le système de maintenance des télomères évoluerait au cours de la neurogenèse et jouerait un rôle important pour le devenir des cellules souches et progéniteurs nerveux (CPSN), selon des mécanismes qui restent en partie à élucider. L’objectif du projet de stage sera de mieux caractériser les mécanismes impliqués dans la maintenance des télomères dans les CSPN humains en condition normale ou en réponse à un ligand des G-quadruplexes ciblant les télomères. Les expériences seront réalisées in vitro sur des cultures primaires de cellules humaines embryonnaires (CSPN et cellules neurales différenciées) inactivées ou non par ARN-interférence pour des gènes codant des protéines associées aux télomères. Il s’agira de caractériser les télomères dans ces différents modèles cellulaires par des approches de cytogénétique et de biologie moléculaire et cellulaire. Afin d’établir les liens entre l’état des télomères et le devenir de ces cellules, la réponse cellulaire sera également étudiée en termes de prolifération, de différenciation ou d’apoptose. Ces recherches devraient contribuer à mieux caractériser les cellules souches nerveuses humaines et les bases moléculaires de leur potentiel régénératif. Les conclusions de ce travail pourraient être déterminantes pour l’utilisation de ces cellules dans le traitement pathologies du système nerveux.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Culture cellulaire, Hybridation fluorescent in situ, Immunofluorescence, Cytométrie en flux, Southern-blot, PCRs, Tansfections...

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --