print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2020-2021 > Etude des effets des bisphénols sur les cellules de granulosa (...)

Etude des effets des bisphénols sur les cellules de granulosa humaines

proposé par Fabrice Guérif, UMR Physiologie de la Reproduction, INRAE, CNRS, Université de Tours, IFCE, 37380 Nouzilly

Projet de stage : Le bisphénol A (BPA) est un composé chimique, largement utilisé dans l’industrie du plastique en vue de la fabrication de produits de la vie quotidienne. Le BPA est capable de fixer les récepteurs aux œstrogènes et présente des effets délétères sur la fonction reproductive (hypothalamus et gonades) des mâles et des femelles. Chez les femelles, il inhibe la sécrétion d’estradiol dans les cellules de granulosa en culture et augmente la sécrétion de progestérone. Le BPA a également un effet délétère sur la maturation de l’ovocyte, et, chez la souris, il affecterait la mise en place de la gestation, en provoquant notamment un retard de développement embryonnaire. Pour toutes ces raisons, l’usage du BPA a été interdit en France dans les biberons et l’industrie agro-alimentaire. De nouveaux analogues du BPA, tel que les bisphénol S (BPS), F (BPF) et AF (BPAF), ont émergé, ceux-ci présentant des propriétés physico-chimiques leur permettant de remplacer le BPA dans les plastiques polycarbonates, les résines époxy ou les papiers thermiques. Il est donc important d’étudier les effets de ces BPS, BPF et BPAF chez l’homme, notamment avant que l’exposition environnementale de ces bisphenols augmente, d’autant que ces molécules partagent une importante proximité structurale. Les données du laboratoire suggèrent, en effet, que les 2 molécules (BPA et BPS) ont des effets similaires sur les cellules de granulosa et d’intensité comparable. Les objectifs du stage seront donc d’étudier les effets in vitro aigus de faibles doses de BPS, BPA, BPF, BPAP, BPAF, BPA, BPB et BPE sur la prolifération et la stéroïdogenèse des cellules de granulosa collectées chez des patientes inclues dans des protocoles de Fécondation in vitro, au CHRU de Tours. Dans un 2e temps, l’effet d’un cocktail mélangeant ces 7 biphénols sera également testé. L’étude fonctionnelle des cellules de granulosa (prolifération, stéroidogenèse) sera complétée par une étude d’expression des gènes (qPCR) et protéines (western blot) impliqués dans la stéroidogénèse des cellules. Par ailleurs, les liquides folliculaires des patientes seront analysés pour leur concentration en BPA, BPS, BPF et BPAF, cela afin d’estimer l’exposition de la population française à ces toxiques environnementaux. Ces mesures d’exposition seront analysées en relation avec les données cliniques des patientes (statut métabolique par exemple), ainsi qu’avec les données de succès de la Fécondation in vitro. Cette étude s’inscrit dans le projet Agence de la BioMédecine FertiPhénol et dans le projet ANR MAMBO. Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Cultures cellulaires, incorporation de BrdU, dosage ELISA, dosage proteique, qRT-PCR, western blot

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --