print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2017-2018 > : Etude des mécanismes moléculaires impliqués dans l’anaphase A au cours de (...)

 : Etude des mécanismes moléculaires impliqués dans l’anaphase A au cours de la première division embryonnaire chez C. elegans.

proposé par Gilliane MATON, Institut Jacques Monod, UMR CNRS 7592, 15 rue Hélène Brion, 75205 Paris Cedex 13

Projet de stage : La ségrégation des chromosomes est un processus fondamental, conservé chez tous les eucaryotes, et permettant le maintien de l’intégrité du génôme en mitose comme en méiose. Ce processus est assuré par la mise en place d’un fuseau de division, constitué de microtubules hautement dynamiques, qui s’associe aux chromosomes via les kinétochore et génère la force nécessaire pour séparer physiquement les chromatides sœurs durant la mitose. Deux mécanismes permettent la séparation des chromatides sœurs. Le premier, appelé anaphase A, correspond au mouvement des chromatides sœurs vers les poles du fuseau grâce au raccourcissement des microtubules associés aux kinétochores. Le second, appelé anaphase B, correspond à l’éloignement des deux pôles du fuseau, induit par un raccourcissement des microtubules liés au cortex cellulaire (microtubules astraux) et/ou à la polymérisation et au glissement des microtubules interpolaires qui poussent les pôles vers le cortex. Des études ont montré que pendant la première division embryonnaire chez le nématode Caenorhabditis elegans, la principale force permettant la séparation des chromatides sœurs est assurée par le raccourcissement des microtubules astraux qui tirent sur les pôles du fuseau (anaphase B). Cependant, la diminution de ces forces de traction corticales (après déplétion par RNAi de protéines impliquées dans ce mécanisme) diminue l’éloignement des pôles en anaphase mais n’empêche pas la ségrégation des chromatides, suggérant que d’autres mécanismes sont impliqués. Par ailleurs, nous avons découvert l’existence d’une anaphase A au cours de cette première division embryonnaire. Le but de ce projet sera d’étudier les mécanismes moléculaires impliqués dans la régulation de cette anaphase A ainsi que la relation entre l’anaphase A et la tension appliquée sur le fuseau mitotique.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Le stagiaire utilisera différentes techniques de génétique (utilisation de mutants, croisements, RNAi), de biologie cellulaire (imagerie sur des embryons vivants en utilisant un miroscope confocal, utilisation d’une sonde de FRET) ainsi que des approches biochimiques.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --