print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2009-2010 > Etude du mécanisme d’échange de fragments membranaires entre (...)

Etude du mécanisme d’échange de fragments membranaires entre l’ovocyte et le spermatozoide fécondant et ses implications fonctionnelles

proposé par Ahmed ZIYYAT, EA 2717, Fusion Membranaire et Interaction Gamétique IFR Alfred Jost, Faculté de Médecine Paris Descartes, site Cochin, 24 rue du Fbg Saint Jacques, 75014 PARIS

Projet de stage : L’échange de fragments membranaires entre l’ovocyte et le spermatozoïde fécondant à été découvert récemment par la mise en évidence du passage de la tétraspanine CD9 de la membrane ovocytaire à celle du spermatozoïde qui ne l’exprime pas (Barraud-Lange et al., 2007). Cette découverte a été confirmée par une équipe japonaise qui a montré une capacité fusiogène accrue du spermatozoïde ayant reçu ces fragments membranaires (Miyado et al., 2008). Pour étudier ce mécanisme et ses effets sur le spermatozoïde nous voulons utiliser des interactions entre les spermatozoïdes et des cellules cibles en culture (plasmacytoma cell line P815 ou cellules HEK) déjà utilisées dans la trogocytose lymphocytaire (Hudrisier et al., 2007), voire d’induire un processus de « trogocytose redirigée » pour augmenter le transfert sur la membrane spermatique (Aucher et al., 2008). L’objectif est triple : montrer que la captation de membranes « incompétentes » inhibe la fusion gamétique, déterminer quelles sont les molécules dont le transfert est nécessaire à l’acquisition de la capacité fusiogène du spermatozoïde et préciser le mécanisme du transfert. La transfection de molécules d’intérêt aux cellules HEK qui seront ultérieurement transférées au spermatozoïde permettra de préciser ces mécanismes.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Le stagiaire s’occupera de la préparation des gamètes mâles et femelles de souris qu’il utilisera pour les différentes expériences, ainsi que pour des tests fonctionnels. Le stagiaire sera initié à la culture cellulaire. Seront utilisées des techniques d’identification des protéines, de protéomique (DIGE) et de transfection cellulaire. L’incorporation des fragments dans la membrane du spermatozoïde sera étudiée par microscopie électronique et microscopie confocale.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --