print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2014-2015 > Etude fonctionnelle de la voie WNT/-catenin dans le développement des (...)

Etude fonctionnelle de la voie WNT/-catenin dans le développement des ovocytes

proposé par Anne-Amandine CHASSOT , iBV- Equipe « détermination génétique du sexe et fertilité » Centre de Biochimie 06108 NICE

Projet de stage : Au cours de l’ovogenèse, un processus qui se déroule pendant la vie fœtale, les cellules germinales deviennent des gamètes capables d’être fertilisés et de donner naissance à un embryon auquel ils contribuent par une copie de chaque chromosome. Cette capacité est apportée par la croissance et la différenciation de l’ovocyte, ainsi que par la méiose. Tout dysfonctionnement dans la différenciation ovocytaire et/ou dans la méiose aboutit à la formation d’un ovocyte non fonctionnel, une cause majeure d’infertilité féminine. Cependant, peu d’anomalies congénitales responsables de la mauvaise qualité ovocytaire ont été identifiées en raison de notre méconnaissance des réseaux géniques impliqués dans la différenciation ovocytaire. Nous avons généré différents modèles murins qui permettent de disséquer les différentes étapes de la différenciation des gamètes. Nous avons récemment montré que la voie de signalisation RSPO1/-catenin participe à la mise en place du stock de cellules germinales femelles, au contrôle de l’expression de gènes spécifiques de l’ovocyte, à l’entrée en méiose et à la mise en place d’une empreinte épigénétique ovocytaire. Ainsi, l’activation de cette voie est un prérequis à l’obtention de gamètes de qualité. Bien que l’importance de la voie RSPO1/-catenin dans la physiologie ovarienne ait été confirmée par plusieurs équipes indépendantes, son étude a été pour l’instant complètement négligée, et à l’heure actuelle, les réseaux génétiques directement contrôlés par cette voie sont totalement inconnus. Le but à atteindre à l’issue de ce projet est d’approfondir l’étude des bases moléculaires du mode d’action de la voie de signalisation RSPO1/β-catenin dans la différenciation des ovocytes. Pour cela, nous avons défini deux objectifs principaux :
  réaliser l’ablation conditionnelle et spécifique de b-catenin dans les cellules germinales femelles au moyen d’animaux transgéniques déjà disponibles au laboratoire ;
  identifier les cibles de la voie RSPO1/-catenin dans la différenciation ovocytaire chez la souris en réalisant une analyse par ChIP Seq des cellules germinales n’exprimant pas les gènes Rspo1 ou -catenin, ainsi que des cellules germinales surexprimant -catenin.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Expérimentation animale (croisements, génotypage, dissection de souris embryons et adultes) Biologie moléculaire (clonage et synthèse de sondes d’in situ hybridization, extraction ADN-ARN…) Biologie cellulaire (immunomarquage, hybridation in situ, FACS…) Imagerie

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --