print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2017-2018 > Evaluation de l’impact de la vitrification sur la méiose des ovocytes (...)

Evaluation de l’impact de la vitrification sur la méiose des ovocytes humains maturés in vitro

proposé par Pr Florence BRUGNON, : IMOST Inserm 1240 Biologie de la Reproduction Faculté de médecine CBRV Place Henri Dunant Et Laboratoire CECOS-AMP CHU Estaing 1 place Aubrac 63000 Clermont Ferrand

Projet de stage : La congélation des ovocytes par méthode de vitrification peut aujourd’hui être proposée aux femmes pour préserver leur fertilité avant la mise en place d’un traitement stérilisant comme la chimiothérapie. La vitrification a clairement démontré son efficacité pour les ovocytes dits « matures », bloqués en métaphase de deuxième division de méiose (Kuwayama et al., 2007 ; Cobo et al., 2008). Néanmoins, dans certaines situations, la stimulation de l’ovulation n’est pas possible du fait de l’urgence du cancer à traiter ou de la contre-indication du traitement de stimulation comme cela peut être le cas dans le cancer du sein. Un prélèvement d’ovocytes immatures peut alors être envisagé. Les données actuelles de la littérature montrent un impact potentiel de la vitrification sur la reprise de la méiose des ovocytes immatures (Song et al., 2016). Par notre sujet, nous proposons d’évaluer l’impact de la vitrification sur la méiose d’ovocytes humains maturés in vitro avant et après vitrification. Une analyse des mécanismes cellulaires et moléculaires sera envisagée afin d’analyser l’effet de la vitrification sur la cinétique de maturation, la ségrégation chromosomique et la stabilité des facteurs maternels impliqués dans la maturation ovocytaire. Ainsi, les temps de maturation, de la rupture de la vésicule germinale à l’expulsion du globule polaire, seront analysés par imagerie en time lapse. Dans un second temps, la ségrégation des chromosomes homologues durant la méiose sera analysée par FISH multicouleur (Hybridation in situ en Fluorescence multi couleurs). Dans un troisième temps, la stabilité de facteurs maternels impliqués dans la régulation du processus méiotique sera quantifiée par transcription reverse et PCR quantitative à partir d’une liste de gènes candidats identifiés par un crible in silico . Ce travail nous permettra d’une part de mieux comprendre l’impact de la vitrification sur la reprise de la méiose des ovocytes immatures et d’autre part d’améliorer la prise en charge de la préservation de la fertilité de ces patientes.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Culture cellulaire, time lapse, extraction ARN, RT-qPCR, FISH multi couleur.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --