print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2015-2016 > Exploration in vitro de la stéroïdogénèse placentaire du trophoblaste villeux (...)

Exploration in vitro de la stéroïdogénèse placentaire du trophoblaste villeux normal et aneuploïde.

proposé par Jean GUIBOURDENCHE, UMR-S 1139 « Physiopathologie et pharmacotoxicologie placentaire humaine », Université Paris Descartes, Faculté de pharmacie, 6 avenue de l’observatoire, 75006 Paris

Projet de stage :

Le placenta humain est un organe complexe dont la structure et les fonctions physiologiques notamment endocrines évoluent au cours de la grossesse. Le trophoblaste et plus particulièrement le syncytiotrophoblaste est un site actif de stéroïdogénèse. Il exprime également les principaux récepteurs à ces hormones stéroïdiennes impliquées ainsi dans une régulation autocrine et paracrine essentielle à son développement. Le placenta est cependant un organe endocrine incomplet qui nécessite une coopération enzymatique entre le fœtus, le placenta et la mère, indispensable et qui évolue tout au long de la grossesse. Dès les premières semaines, le placenta est ainsi la source principale de progestérone, et d’œstrogènes (estrone [E1], estradiol [E2], estriol [E3]. Dans les grossesses dont le fœtus est atteint de trisomie 21, la concentration sérique maternelle en E3 est diminuée faisant de l’E3 un marqueur sérique maternel de trisomie 21 fœtale. L’origine de cette diminution n’est toujours pas clairement établie et peu de données sont disponibles concernant d’une part les autres aneuploïdies (trisomie 18 et 13) et d’autre part les autres stéroïdes (progestérone, prégnénolone…). L’objectif de notre projet est d’explorer in vitro chaque étape de la synthèse placentaire des œstrogènes et des progestatifs au cours des grossesses normales mais aussi compliquées d’aneuploidies fœtales et ce, à différents âges gestationnels. Dans un premier temps, nous analyserons sur un plan qualitatif et quantitatif (techniques immunoenzymatique et de spectrométrie de masse LC-MS-MS) le profil des stéroïdes sécrétés in vitro par le trophoblaste villeux isolé de placenta normaux ou aneuploïdes à différents âges gestationnels. Nous étudierons parallèlement en intracellulaire l’expression des principales enzymes impliquées dans chaque voie de la stéroïdogénsèse Dans un second temps, nous déterminerons le profil d’expression trophoblastique des principaux récepteurs aux œstrogènes (ERα et ERβ) et à la progestérone (PR-A, -B, -C,-S), afin d’étudier leur modulation et leur implication éventuelle dans la physiopathologie placentaire de ces aneuploïdies.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : culture cellulaire, dosages d’activité enzymatique, western blot, dosages immunologiques, LCMS MS, HPLC, immunohistologie, qPCR…

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --