print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2007-2008 > Fractalkine et prolifération des cellules de tumeurs épithéliales (...)

Fractalkine et prolifération des cellules de tumeurs épithéliales ovariennes

proposé par Véronique Machelon, INSERM U764, Hôpital Antoine Béclère, Service de Microbiologie - Immunologie Biologique, 92310 Clamart

Projet de stage : Les chimiokines (cytokines à pouvoir chimioattractant) sont impliquées dans le développement et les métastases de nombreuses tumeurs. Elles contrôlent le recrutement lymphocytaire et la réponse immunitaire, et participent au développement de la néovascularisation tumorale. La fractalkine /CX3CL1 a été identifiée en 1997 (Bazan et al., 1997). Cette chimiokine existe sous deux formes, une forme soluble chimiotactique et une forme membranaire qui a les caractéristiques d’une molécule d’adhésion (Fong et al., 1998). Des travaux récents ont montré le rôle du couple fractalkine/récepteur CX3CR1 dans la réponse anti-tumorale (Lavergne et al., 2003 ; Guo et al., 2003). Au laboratoire nous avons montré que la forme soluble de la fractalkine est produite par les cellules de tumeurs épithéliales ovariennes et que cette production est fortement corrélée à la prolifération des cellules tumorales. Le travail proposé dans le cadre du master M2 consistera à identifier sur un modèle cellulaire in vitro les mécanismes cellulaires et moléculaires du contrôle de la prolifération des cellules tumorales par la fractalkine dans les tumeurs épithéliales des ovaires.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Cultures cellulaires, PCR quantitative (light cycler Roche), western blot, cytométrie de flux, cycle cellulaire

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --