print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2009-2010 > Identification de facteurs du liquide séminal modulant la transmission (...)

Identification de facteurs du liquide séminal modulant la transmission sexuelle du virus de l’immunodéficience humaine (VIH).

proposé par Nathalie DEJUCQ-RAINSFORD, GERHM-INSERM U.625 - Université de Rennes I, Campus de Beaulieu, 35042 Rennes cedex

Projet de stage : Le sperme représente le principal vecteur de dissémination du VIH. Les facteurs du sperme modulant l’infectivité du VIH sont à ce jour très peu connus. Plusieurs éléments de la littérature suggèrent que le liquide séminal (fraction accellulaire du sperme) module l’infectivité du VIH. Toutefois, ces études ont été réalisées à partir de sperme de patients non-infectés. Or notre équipe a démontré récemment que l’infection SIV et HIV modifie probablement la composition du liquide séminal (Roulet et al, Am J Pathol, 2006 ; Le Tortorec A et al, PLoS ONE 2008 ; Le Tortorec A et al, Retrovirology, 2008). L’objectif de notre étude est d’identifier dans le sperme de patients infectés par le VIH des protéines ou peptides qui influencent l’infectivité du virus. Dans un premier temps, afin de valider l’hypothèse d’un effet différentiel lié à l’infection VIH, nous comparerons les effets biologiques du liquide séminal d’hommes infectés versus non-infectés sur l’infectivité du VIH in vitro dans des cultures d’explants du col de l’utérus humain. Afin de caractériser les facteurs responsables de cette activité différentielle, nous évaluerons dans un deuxième temps le niveau d’expression des protéines et peptides dans le liquide séminal d’homme infectés ou non par une approche protéomique de quantification relative (méthode ICPL). Enfin, nous identifierons les facteurs ayant une expression modifiée chez les patients infectés et nous testerons leur effet individuellement sur l’infectivité du VIH in vitro. A terme, l’identification de ces facteurs pourrait permettre de définir de nouvelles approches préventives, visant à diminuer la transmission du VIH par le sperme.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire :
 Culture de lignées cellulaires, de PBMC et d’explants cervicaux et infections par le VIH (Travail en laboratoire P3)
 Suivi des infections par dosage de l’activité transcriptase inverse et PCR quantitative
 Protéomique (en collaboration avec la plateforme protéomique Biogenouest) : quantification relative des protéines par méthode ICPL, identification des protéines par spectrométrie de masse.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --