print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2009-2010 > Identification des mécanismes à l’origine de la plasticité de la (...)

Identification des mécanismes à l’origine de la plasticité de la signalisation hypophysaire de la GnRH

proposé par Joelle COHEN-TANNOUDJI et Violaine SIMON, Unité de Biologie Fonctionnelle et Adaptative, Université Paris7-CNRS EAC7059, Equipe Physiologie de l’Axe Gonadotrope, Bâtiment Buffon, 75013 PARIS

Projet de stage : Un des objectifs du laboratoire dans lequel s’intègre le projet du stage de M2 vise à comprendre les mécanismes de signalisation permettant à la cellule gonadotrope hypophysaire de traduire la pulsatilité variable de la GnRH en une sécrétion adéquate et coordonnée de LH et FSH, dont dépend la fonction de reproduction. Les mécanismes qui régulent la spécificité et l’efficacité de la signalisation du récepteur de la GnRH (R-GnRH), un récepteur à 7 domaines transmembranaires de structure atypique, sont encore inconnus. Nous avons montré récemment que le R-GnRH interagit avec un grand nombre de protéines cellulaires, distinctes de la protéine G hétérotrimérique, qui influencent très probablement sa signalisation. Le but du stage que nous proposons sera de caractériser l’interaction du R-GnRH avec les protéines d’intérêt et de déterminer leur impact respectif sur la fonctionnalité du récepteur.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Mutagenèse dirigée, culture cellulaire, transfection d’ADN et d’ARN antisens, étude des interactions protéiques par GST-pull down et co-immunoprécipitation, étude de la signalisation de la GnRH (mesure en temps réel des flux calciques et des nucléotides cycliques avec la plateforme Flex Station III)

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --