print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2020-2021 > Identification du facteur pionnier du lignage gonadotrope hypophysaire

Identification du facteur pionnier du lignage gonadotrope hypophysaire

proposé par Dr L’HÔTE David , Unité BFA Université de Paris UMR CNRS 8251 U1133

Projet de stage :

Les cellules gonadotropes ont un rôle fondamental dans la mise en place et la régulation de la fonction de reproduction chez les vertébrés. Le lignage gonadotrope se différencie au cours du développement embryonnaire sous le contrôle crucial du facteur de transcription NR5A1. Nous avons récemment montré que l’induction de l’expression de Nr5a1 dans les cellules gonadotropes est sous le contrôle d’un enhancer, une séquence régulatrice distale, lui même activé par le récepteur alpha des œstrogènes ERα (Pacini et al. 2019). Ces résultats s’inscrivent pleinement dans le nouveau paradigme décrivant le rôle prédominant des enhancers mais aussi d’ERα dans les processus de différenciation cellulaire. Cependant, il est connu qu’ERα est incapable de ce lier seul à un enhancer inactif et doit être recruté par un facteur de transcription particulier, un facteur pionnier. Les facteurs pionniers ont, en effet, la capacité particulière de pouvoir se lier à la chromatine sous une forme réprimée. Pour identifier le facteur pionnier du lignage gonadotrope, nous avons mis au point une approche innovante, le BioID permettant d’identifier l’ensemble des partenaires d’ERα présents dans une lignée de cellules gonadotropes. Le projet de recherche proposé vise à caractériser le facteur pionnier parmi les candidats identifiés par cette approche. Dans un premier temps, nous vérifierons l’interaction des facteurs candidats avec ERα par co-immunoprecipitation. Ensuite, en utilisant la technologie CRISPR-cas9, nous évaluerons leur implication dans la régulation de l’expression de Nr5a1 in vitro dans la lignée de cellules gonadotropes. Nous évaluerons aussi l’activité de l’enhancer de Nr5a1 à la fois par des tests d’activité en système rapporteur luciferase mais aussi en étudiant l’influence de ces facteurs sur le dépôt des marques épigénétiques de la chromatine. Ces expériences permettront d’identifier le ou les facteurs ayant un rôle primordial dans l’induction de l’expression de Nr5a1 et donc dans la différenciation du lignage gonadotrope.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Co immunoprécipitation et western blot Mutation par CRISPR-cas9 Techniques de base en biologie moléculaire : extraction ADN, ARN, clonage… PCR et RT-PCR en temps réel Culture cellulaire, transfection transitoire en électroporation et lipofectamine Immunoprécipitation de la chromatine

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --