print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2016-2017 > « Impact des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) sur les fonctions (...)

« Impact des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) sur les fonctions placentaires : implication du récepteur aux hydrocarbures aromatiques (AhR) »

proposé par Ioana FERECATU, UMR-S 1139 INSERM/Université Paris Descartes / Faculté de Pharmacie de Paris 75006 Paris

Projet de stage : Le récepteur aux hydrocarbures aromatiques (AhR) est un facteur de transcription activé par la fixation de ligands à la fois endogènes ou exogènes, comme par ex. le benzo(a)pyrène (B(a)P). Son rôle majeur est celui d’induire l’expression des gènes impliqués dans la détoxification et le métabolisme des xénobiotiques. Mais l’action de l’AhR n’est pas limitée uniquement à ces processus. Actuellement dans la littérature, il est reconnu qu’AhR serait impliqué dans la régulation de certaines fonctions cellulaires qui pourraient être perturbées par les polluants environnementaux. Ce projet de stage M2 vise à évaluer les effets de l’exposition à des HAP (de type B(a)P) sur différents modèles placentaires disponibles au laboratoire : lignées cellulaires, culture de cellules primaires et explants villositaires, ces deux derniers modèles pouvant être obtenus à différents stades de la grossesse. Le laboratoire d’accueil possède notamment une expertise dans l’isolement et la mise en culture des cellules trophoblastiques à partir des placentas humains (placentas des IVG du premier trimestre ou césarienne de dernier trimestre). Lors de ce stage seront explorés trois axes principaux : i) La localisation physiologique intracellulaire du récepteur AhR (cytosolique versus nucléaire) dans le placenta humain au cours de la grossesse et au cours de la différenciation cellulaire du trophoblaste. Cette première approche va nous renseigner notamment sur son niveau d’activité constitutive. ii) Les conséquences de l’exposition au B(a)P sur la localisation intracellulaire et l’activité du récepteur AhR (niveau d’expression des gènes cibles d’AhR) ; iii) Identification des partenaires endogènes (protéiques et ligands) d’AhR dans les deux compartiments cellulaires en absence ou après exposition au B(a)P. Techniques mises en œuvre par le stagiaire :
- isolement et culture des cellules trophoblastiques humaines primaires - fractionnement cellulaire - transfection cellules avec des ARNs interférents - co-immunoprécipitation - Western Blot

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --