print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2020-2021 > Impact des lésions oxydatives de l’ADN au cours de la différenciation des (...)

Impact des lésions oxydatives de l’ADN au cours de la différenciation des cellules germinales

proposé par Marie Justine Guerquin, Laboratoire de Développement des Gonades Unité « Stabilité génétique, cellules souches et radiations » UMR E-008 CEA/UP7/UPSud CEA de Fontenay aux Roses

Projet de stage :

De nombreux facteurs environnementaux peuvent conduire à des défauts de différenciation des cellules germinales (CG, futurs spermatozoïdes et ovocytes) et induire une hypofertilité voire la stérilité de l’individu. Ces facteurs agissent par de nombreuses voies de signalisation mais certains ont en commun de pouvoir induire un stress oxydatif. Les molécules oxydantes hautement réactives, ou radicaux libres, peuvent induire de nombreux dommages cellulaires. Dans le noyau, la lésion la plus couramment observée est la 8 oxoguanine (8 OdG), résultat de l’oxydation d’un nucléotide, la guanine. Ces oxydations nucléotidiques, ou dommages oxydatifs, peuvent être mutagènes en modifiant la séquence nucléotidique initiale. Ils peuvent également entraîner des remaniements épigénétiques (méthylation/déméthylation de l’ADN) qui modifient, indépendamment de la séquence nucléotidique, l’expression de gènes. Ce stress oxydatif est délétère pour la différenciation cellulaire, notamment pour la différenciation germinale. Physiologiquement, ces dommages oxydatifs sont réparés par un ensemble de protéines dont la 8 oxoguanine glycosylase 1 (OGG1) qui permet l’excision de la 8 OdG. Dans ce projet, nous tirerons parti d’un modèle de souris déficientes pour OGG1, ce qui entraine une accumulation de 8 OdG dans les cellules. Nous étudierons l’impact de l’absence d’OGG1 sur la capacité de reproduction des souris. De plus, nous définirons l’effet du stress oxydatif sur la différenciation des CG pendant la vie foetale, période essentielle pour l’acquisition d’un programme génique spécifique. Nous étudierons également les altérations épigénétiques telles que les modifications de la méthylation de l’ADN qui pourraient survenir suite à ces dommages et impacter le devenir des cellules germinales. Ce projet pourrait permettre de comprendre les mécanismes d’actions de certains polluants environnementaux ayant des effets pro-oxydants sur la lignée germinale.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Microdissection de gonades fœtales murines, tri de cellules par FACS, techniques de biologie moléculaire (RT-PCR), techniques d’histologie (immunohistologie, analyses d’images). Analyse transcriptomique, methylome.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --