print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2009-2010 > Impact fonctionnel d’un mutant constitutif du récepteur de la (...)

Impact fonctionnel d’un mutant constitutif du récepteur de la prolactine sur une cellule non tumorale

proposé par Vincent GOFFIN, Inserm U845, Centre de Recherche Croissance et signalisation, Faculté de Médecine Necker, 156 rue de Vaugirard, 75730 Paris cedex 15

Projet de stage : Nous venons d’identifier le premier mutant gain-de-fonction du récepteur de la prolactine (PRLR-I146L) dans une forme rare de pathologie mammaire bénigne, la polyadénomatose (Bogorad et al, PNAS 2008). Les premières analyses in vitro ont montré que ce récepteur muté possédait une activité constitutive (activation de la signalisation en absence de ligand). Exprimé sans des lignées stables de cellules tumorales mammaires (MCF-7), il exerce des fonctions prolifératives et, de manière générale, favorise la progression tumorale. Dans la mesure où le PRLR-I146L est un variant germinal (il ne s’agit pas d’une mutation somatique), il est également très important d’étudier ses effets dans des systèmes cellulaires non tumoraux. Notre hypothèse de travail est que, selon l’état de la cellule cible (normale versus tumorale), l’activité constitutive pourrait conduire soit à des phénomènes de sénescence, soit au contraire à une augmentation de la prolifération cellulaire. La génération des lignées cellulaires stables non tumorales exprimant le PRLR-I146L est en cours ; l’objectif principal du stage de master sera d’étudier les cascades de signalisation et réponses cellulaires induites par ce récepteur muté.

Techniques mises en oeuvre par le stagiaire : culture cellulaire de routine et/ou sélection de clones stables, immunoprécipitation / immunoblot, tests cellulaires (prolifération, sénescence, apoptose, etc).

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --