print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2016-2017 > Implication de la microglie dans la pathologie de tau

Implication de la microglie dans la pathologie de tau

proposé par Nadia Soussi-Yanicostas, Insem UMR 1141-Université Denis Diderot, Microglia & Neurodegenerative Diseases in Zebrafish Hôpital Debré 75019 PARIS

Projet de stage :

Les cellules microgliales sont des macrophages résidents du cerveau des vertébrés dont on découvre à peine les nombreuses fonctions. De travaux récents suggèrent que la microglie joue des rôles très importants, dans la pathophysiologie de nombreuses maladies neurodégénératives, comme les maladies de la protéine tau, les tauopathies. A ce jour, l’étude de la microglie s’est avérée délicate du fait qu’elle est constituée de cellules dispersées et extrêmement sensibles à l’environnement. Pour contourner cette limitation, nous étudions in vivo chez le poisson zèbre les relations entre la microglie et les neurones “malades”. Notre projet de recherche a pour objectifs : (1) de caractériser le phénotype et l’état d’activation de la microglie en présence de neurones “pathologiques” dans deux modèles transgéniques, (2) d’analyser les conséquences de l’absence de microglie sur le phénotypes de ces neurones, (3) de cibler, puis d’analyser les conséquences d’une activation microgliale sur la pathologie de tau, et, enfin, (4) de tirer avantage de ces résultats pour identifier des modulateurs de l’activation microgliale qui pourraient avoir un effet thérapeutique.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire :
 Micro-injection des embryons de poissons zèbre
 Inactivation génique par morpholinos
 Imagerie in vivo
 PCR, qPCR
 Western Blot
 Immunocytochimie sur embryons in toto

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --