print

> Stages de M1 > Stages proposés pour l’année 2006-2007 > Influence de l’infection des tissus gestationnels sur (...)

Influence de l’infection des tissus gestationnels sur l’expression des enzymes responsables de la synthèse, la dégradation et le transport des prostaglandines, PGE2 et PGF2alpha

proposé par Marie-Josèphe Leroy et Michèle Breuiller-Fouché. Unité Grossesse normale et pathologique : développement du placenta et de l’utérus - INSERM U 767 ; Hôpital Saint Vincent de Paul, 82 Avenue Denfert Rochereau, 75014 Paris

Connaissant l’incidence majeure des infections intra-utérines sur la survenue de l’accouchement prématuré, notre étude est centrée sur les étapes-clés de la signalisation impliquée lors de la cascade infection/inflammation/travail prématuré. En effet, la parturition normale est associée à une réaction inflammatoire de la sphère utéro-placentaire orchestrée de manière séquentielle qui dans le cas d’une infection intra-utérine, est fortement amplifiée. La libération d’endotoxines bactériennes engendre la production de cytokines pro-inflammatoires, IL1alpha, TNFalpha, IL6 responsables de la production accrue de puissants agents utérotoniques comme les prostaglandines, PGE2 et PGF2alpha à l’origine de la rupture des membranes fœtales, de la maturation du col utérin et de l’apparition de contractions prématurées.

Basée sur l’hypothèse que la fonction de ces PGs dépend de leur synthèse (PGFS, PGES et PGHS) mais également de leur internalisation par le biais de transporteur spécifique (PGT) et de leur dégradation (PGDH), notre démarche va consister à évaluer l’effet d’un environnement infectueux des membranes fœtales (amnios et chorion), source majeur de médiateurs de l’inflammation, et du tissu cible, le myomètre, sur l’expression de ces enzymes clés de l’action des PGs. En particulier, la membrane amniotique produit de grandes quantités de PGE2 tandis que le chorion non seulement produit PGE2 et PGF2alpha mais aussi contrôle leur métabolisme. Nous formulons l’hypothèse que le catabolisme des PGs et l’arrêt de leur signalisation implique l’internalisation active des PGs dans les cellules via PGT suivie de leur dégradation par PGDH. Le chorion qui constitue la source principale de PGDH représenterait une barrière métabolique empêchant le transfert actif des PGs bioactives du chorion vers le myomètre. L’expression du transporteur PGT sans PGDH active pourrait permettre le transfert vers le compartiment utérin de PGs actives et induire des contractions prématurées.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --