print

> Stages de M1 > Stages proposés pour l’année 2014-2015 > Les stéroïdes contraceptifs : une cible thérapeutique pour la réparation de la (...)

Les stéroïdes contraceptifs : une cible thérapeutique pour la réparation de la myéline

proposé par Abdel Ghoumari , UMR788 Inserm-Université Paris Sud, 94276, Kremlin-Bicêtre

Projet de stage : situation du sujet, objectif du stage, approches expérimentales :

Bien que les risques et les avantages des stéroïdes contraceptifs aient été bien étudiés, leur impact sur le système nerveux central (SNC), en particulier sur la capacité de régénération, du cerveau adulte de sexe féminin demeure inexploré. Un des domaines de neurodégénérescence où l’efficacité des traitements reste limitée est la sclérose en plaques, maladie démyélinisante, causée par la mort des oligodendrocytes et la destruction des gaines de myéline. Une autre alternative thérapeutique, suscitant un intérêt majeure, est de renforcer la capacité endogène du cerveau à réparer la myéline. Basé sur des résultats préliminaires encourageants sur la remyélinisation induite par la progestérone et son analogue synthétique la nestorone (Hussain R., et al 2011), nous proposons d’utiliser, comme dans le cas d’une contraception féminine, la combinaison du nestorone à des estrogènes dans nos modèles in vitro et in vivo de démyélinisation/remyélinisation. Des coupes de cervelets de souris transgéniques PLP-EGFP (green fluorescent protein sous le contrôle du promoteur du PLP, protéine protéolipidique de la myéline), âgées de 10 jours seront utilisées en culture organotypique. Ces coupes seront démyélinisées par un agent toxique la lysolécithine puis différentes doses de nestorone et d’estradiol seront utilisés pour étudier l’effet de leur combinaison sur la remyélinisation. In vivo, l’étudiant accompagnera un thésard de l’équipe pour apprendre à utiliser la stéréotaxie pour injecter la lysolécithine dans la moelle épinière des souris sauvages et transgéniques, les traiter par la combinaison des stéroïdes puis les perfuser et couper leurs moelles épinières au vibratome. La prolifération et la différenciation des progéniteurs d’oligodendrocytes ainsi que le processus de remyélinisation seront étudiés en utilisant des techniques d’immunohistochimie et de q-PCR et WB. Cette étude in vitro et chez la souris, par application du concept de la combinaison des stéroïdes, utilisée en contraception féminine, nous permettra d’établir une étude préclinique visant à promouvoir le potentiel thérapeutique des stéroïdes dans la réparation de la myéline chez les femmes atteintes de sclérose en plaques.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire :

- entretiens des animaux de type sauvages et de type transgéniques ;
- expériences de chirurgie (injection, stéréotaxie, perfusion,…) sur la souris ;
- coupe de tissu animal au vibratome ;
- cultures organotypiques ;
- études de la prolifération et de la différenciation cellulaire ;
- analyses immunocytochimiques, western blot et utilisation de la microscopie confocale

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --