print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2011-2012 > Modifications post-traductionnelle de facteurs de traduction et régulation (...)

Modifications post-traductionnelle de facteurs de traduction et régulation de l’expression des gènes au cours de la division cellulaire

proposé par Odile Mulner-Lorillon, CNRS, Roscoff, hébergement à la station de Roscoff : 175 euros mensuel

Projet de stage : Le facteur d’initiation eIF4E (eukaryotic initiation factor 4E) joue un rôle prépondérant dans la régulation de l’initiation de la traduction. Il se lie à la coiffe des ARNm et recrute les autres facteurs pour former le complexe eIF4F nécessaire à la fixation du ribosome. Les protéines 4E-BP (eIF4E-binding protein) s’associent compétitivement à eIF4E empêchant son interaction avec ses partenaires et ainsi inhibent la traduction. La variation d’un équilibre extrêmement précis de la disponibilité de eIF4E joue un rôle majeur dans les processus de prolifération cellulaire et de tumorigénèse (Petroulakis et al., 2009). Nos travaux ont montré que la disponibilité de eIF4E lors du développement embryonnaire précoce dépend non seulement du statut phosphorylation de 4E-BP régissant l’interaction eIF4E/4E-BP1 mais aussi de sa dégradation (Salaün et al, 2003). Récemment, il a été montré un rôle critique de l’état de phosphorylation d’eIF4E dans la survie des cellules au cours de la transformation maligne (Furic et al, 2010). Nous avons des résultats préliminaires indiquant l’implication de la phosphorylation d’une isoforme particulière de eIF4E dans le déroulement de la première division. L’objectif du stage est de caractériser cette isoforme et étudier le rôle de sa phosphorylation dans la traduction de messager(s) sélectif (s) nécessaire à la division cellulaire. Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Techniques de biologie cellulaire : suivi de développement embryonnaire normal ou perturbé par des inhibiteurs des vois de signalisation de la transduction du signal (inhibiteurs de kinases (voie mTOR, MAPK, CDK,…..), activation des checkpoints du cycle cellulaire (dommage à l’ADN ou stress hypoxique)), suivi de l’expression des transcrits dans les embryons par hybridation in situ, localisation des protéines par immunofluorescence, microinjection de messagers ou de protéines (sauvages et mutés, produits au laoratoire) pour des études fonctionnelles sur le développement

Techniques de biochimie : analyse des protéines et de leurs modifications par immunodétection en Western Blot, études d’activités kinase/phosphatase in vitro avec des protéines purifiées ou des protéines recombinantes sauvage ou mutées sur les sites d’intérêt ou in vivo après marquage des cellules avec précurseur radioactif , études des activités de synthèse protéique in vivo (marquage de cellules) et in vitro après préparation d’un système acellulaire (lysat d’embryons) développé au laboratoire et qui permet une mesure quantitative de l’activité traductionnelle à partir d’un ARNm exogène codant pour une luciférase. Caractérisation des messagers lus dans les différentes conditions (développement normal ou perturbé) à partir de préparation de polysomes et criblage des mRNA présents (approche de polysome profiling)

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --