print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2017-2018 > mécanismes responsable de la persistance virale (virus Zika) au niveau du (...)

mécanismes responsable de la persistance virale (virus Zika) au niveau du tractus mâle

proposé par Dr. Anna LE TORTOREC , INSERM U1085 – IRSET 9 av du Professeur Léon Bernard, 35000 Rennes

Projet de stage : Récemment, il a été démontré que les virus émergents Zika et Ebola peuvent être sexuellement transmis et, de façon préoccupante, l’infection par ces virus persiste plusieurs mois dans le sperme de patients cliniquement guéris, en dépit de l’éradication du virus de la circulation sanguine par le système immunitaire. Nos résultats montrent que le virus Zika infecte le testicule humain. Dans ce contexte, nous nous intéressons à comprendre les mécanismes responsables de la persistance virale au niveau du tractus génital mâle. Plusieurs éléments indirects, dont nos propres résultats, suggèrent qu’en fonction de l’agent pathogène, les cellules testiculaires pourraient soit, à l’image de l’infection testiculaire par le virus des oreillons, privilégier une élimination rapide du pathogène via la sécrétion de médiateurs pro-inflammatoires, engendrant un influx de cellules immunitaires délétère pour la fertilité, soit maintenir un environnement immunosuppressif, nécessaire à l’homéostasie testiculaire, et induire une tolérance au pathogène facilitant sa persistance, via une réponse antivirale locale (production d’interférons) permettant de contenir l’infection sans l’éliminer. Pour valider cette hypothèse, nous comparerons les évènements moléculaires précoces survenant suite à l’infection du testicule humain par le virus Zika à ceux induits par le virus des oreillons, dans un modèle intégratif de culture organotypique. A terme, cette étude pourrait conduire au développement de nouvelles stratégies préventive et thérapeutique visant à éradiquer l’infection du testicule, tout en préservant les fonctions de reproduction.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Culture organotypique de testicule humain ; production, titration et infection par les virus Zika et virus des oreillons ; caractérisation fine des cellules immunitaires testiculaires par cytométrie de flux multicouleur ; analyse globale de la réponse antivirale testiculaire par luminex et PCR array ; analyse fonctionnelle des capacités inflammatoires et antivirales du testicule.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --