print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2016-2017 > Rôle de l’hormone anti-Müllérienne (AMH) dans le syndrome des ovaires (...)

Rôle de l’hormone anti-Müllérienne (AMH) dans le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) : comparaison des effets de l’AMH sur des cellules de la granulosa de femmes contrôles et SOPK

proposé par Nathalie di Clemente et Nelly Frydman , Unité BFA CNRS UMR 8251 Equipe Physiologie de l’Axe Gonadotrope Inserm U1133, Université Paris-Diderot.

Projet de stage :

Après avoir mis en évidence que l’expression de l’AMH et de son récepteur spécifique AMHRII est augmentée chez les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), l’objectif du stage est d’étudier les conséquences de la surexpression du système AMH/AMHRII dans les CGs des femmes SOPK. Pour cela, les CGs seront isolées à partir de liquides folliculaires de femmes contrôles et SOPK suivant un protocole de stimulation ovarienne puis cultivées en présence d’AMH. Nous comparerons ensuite l’effet répresseur de l’AMH par Q-PCR sur l’expression de certains de ses gènes cibles comme l’aromatase et la StAR, par les CGs de femmes contrôles et SOPK. Ce projet permettra de déterminer l’implication du système AMH/AMHR-II dans le maintien à l’état immature des follicules des femmes SOPK et de mieux comprendre le rôle de l’AMH dans la folliculogénèse.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --