print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2014-2015 > Rôle des microtubules dans le positionnement du noyau de l’ovocyte de (...)

Rôle des microtubules dans le positionnement du noyau de l’ovocyte de drosophile

proposé par Guichet Antoine , Equipe Polarité et Morphogenèse – Institut Jacques Monod UMR 7592 75013 - Paris

Projet de stage : Le projet de ce stage est de mieux comprendre les l’influences du noyau sur l’organisation du réseau de microtubules (MTs) et sur le transport polarisé de déterminants au sein de l’ovocyte. Nous avons mis en évidence une relation croisée entre les MTs et le noyau dans ce processus. Le noyau fonctionne comme un centre d’organisation et de nucléation des MTs dans l’ovocyte tendis que les microtubules elles même sont requises pour le positionnement du noyau. Afin d’étudier cette double relation entre noyau et MTs nous avons développé un protocole qui nous permet de suivre in vivo ce processus à partir d’ovaires disséqués et mis en culture combinés à une analyse par microscopie confocale en trois dimensions. Cette procédure nous a permis de caractériser de façon très précise les étapes conduisant au positionnement du noyau en relation avec les MTs. En combinant ce mode d’analyse avec une microchirurgie associé à un laser, nous avons montré que les MTs exerce une force de poussée sur le noyau pour assurer son déplacement, ce qui constitue un nouveau mécanisme pour le déplacement du noyau. Nous avons de plus en combinant une approche génétique associé au RNAi mis en évidence deux mécanismes moléculaires indépendants et complémentaires qui assurent le déplacement du noyau. Nous avons également développé une procédure, à l’aide de drogues qui dépolymérisent les MTs et qui sont inactivables par illumination UV, qui nous permet de détecter in vivo en temps réel les centres de nucléation des MTs. Nous avons ainsi mis en évidence trois types de centre de nucléation pour les MTs : associés à la membrane nucléaire, cytoplasmiques et associés à la membrane plasmique. Ces trois types de centres de nucléations sont indépendants des centrosomes.

Le projet de ce stage consistera d’une part à la caractérisation moléculaire et génétique des facteurs associée à ces différents sites de nucléations des MTs et d’autre part à la poursuite de l’étude des mécanismes moléculaires contrôlant les différents modes de migration et l’ancrage du noyau.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Suivit des processus de migration du noyau à partir d’ovaires mis en culture et analysé par microscopie confocale 5D. Etude de la dynamique des MTs in vivo par optogénétique (Etude de la repousse des MTs par inactivation sélective de drogue dépolymérisant les MTs au moyen d’un laser UV sur des ovaires en culture). Analyse génétique par interférence d’ARN de gènes candidats chez la drosophile Détections in situ par marquages immuno-fluorescents et analyse par microscopie confocale

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --