print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2015-2016 > Rôle des syncytines et des enveloppes rétrovirales endogènes dans la (...)

Rôle des syncytines et des enveloppes rétrovirales endogènes dans la physiologie et le développement.

proposé par Anne DUPRESSOIR, Odile HEIDMANN, Thierry HEIDMANN, Physiologie et pathologie moléculaires des rétrovirus endogènes et infectieux, UMR 9196 CNRS, Institut Gustave Roussy, 39 rue Camille Desmoulins, 94805 VILLEJUIF

Quatre projets de stage sont proposés, à choisir en fonction des centres d’interet propres des candidats :

1- identification et caratérisation de syncytines dans des espèces possédant des structures placentaires particulières : certains mammifères dépourvus de syncytiotrophoblaste, quelques non-mammifères possédant un placenta primitif (certains lézards, quelques poissons).

2- étude d’une enveloppe rétrovirale endogène nouvellement découverte dans le laboratoire, conservée au cours de l’évolution, fortement exprimée dans le placenta, et possiblement associée à la protection du fétus contre l’infection par des virus exogènes.

3- rôle de la fonction immunosuppressive des syncytines, étudié à l’aide de souris knock-in développées dans le laboratoire et mutées pour la fonction d’immunosuppression : impact sur le taux d’abortion, sur l’infiltration des cellules immunes et sur les fonctions effectrices de la tolérance materno-fétale.

4- rôle « non-canonique » des syncytines dans la formation de la fibre musculaire par fusion des myoblastes, récemment mis en évidence par l’étude in vivo chez des souris knock-out développées dans le laboratoire ; études in vivo et modèles de cellules en culture (myoblastes souris, homme, chien, ruminants) ; étude des voies de régulation des syncytines au cours du développement et dans la réparation des lésions musculaires.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : techniques de biologie moléculaire et cellulaire : clonage, séquençage, transfection de cellules en culture, RT-PCR quantitative en temps réel, hybridation in situ et immunohistochimie ; suivant le sujet analyses in silico et/ou in vivo chez la souris. Ces techniques sont classiquement utilisées dans le laboratoire.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --