print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2017-2018 > Etude d’un modèle d’anomalie de l’acrosome du spermatozoïde (globozoospermie) (...)

Etude d’un modèle d’anomalie de l’acrosome du spermatozoïde (globozoospermie) par inactivation d’un gène candidat .

proposé par Sandrine BARBAUX , Institut Cochin Inserm U-1016 Génomique Epigénétique et Physiopathologie de la Reproduction 24, rue du Fbg Saint Jacques, 75014 Paris France

Projet de stage :

La globozoospermie est une forme particulière d’anomalies des spermatozoïdes, caractérisée par des têtes rondes dépourvues d’acrosome. Ce défaut de spermatogenèse conduit chez l’homme à une stérilité mais jusqu’à ce jour peu de gènes ont été identifiés comme responsables de cette pathologie. Nous avons étudié une lignée de souris de type IRCS (Interspecific Recombinant Congenic Strain) qui possède dans un fond génétique Mus musculus domesticus (C57BL6/J), un petit fragment de chromosome 1 provenant d’une autre espèce de souris, Mus spretus. La présence de ce fragment précis d’environ 6 Mb est associée à une globozoospermie comparable à la pathologie humaine. Au sein de ce fragment une soixantaine de gènes sont présents dont certains, de fonction connue, peuvent être exclus comme responsables du phénotype. Le candidat le plus valable nous semble Spata3, car il est exprimé spécifiquement dans les spermatides et spermatozoïdes et qu’il existe plusieurs variations au niveau de la protéine SPATA3 entre les espèces domesticus et spretus, pouvant potentiellement impacter sa fonction. L’invalidation du gène Spata3 est en cours par la technique Crispr/Cas9, elle permettra de substituer certains exons de Spata3 par la GFP, assurant ainsi l’abolition de l’expression du gène Spata3 ainsi que l’expression de la GFP selon le profil précis de Spata3. Le projet consistera à valider ce modèle puis à le caractériser phénotypiquement en étudiant la morphologie des spermatozoïdes en microscopies confocale et électronique, en évaluant la fertilité des mâles in vivo et la capacité de leurs gamètes à féconder in vitro.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : PCR, RT-PCR, Western blot, Co-immunoprécipitation, Croisement de souris, Fécondation in vitro, Histologie, Microscopie confocale, Microscopie électronique.

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --