print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2009-2010 > Sécrétome des embryons humains en fonction du milieu de culture utilisé et (...)

Sécrétome des embryons humains en fonction du milieu de culture utilisé et corrélation avec leur pouvoir implantatoire

proposé par Catherine POIROT, UF de Biologie de la Reproduction, Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Bâtiment 85 entresol, 83 Bd de l’Hôpital, 75013 Paris

Projet de stage : La qualité des embryons transférés en AMP est donc un facteur déterminant des taux de succès. Son appréciation au laboratoire repose essentiellement sur une évaluation morphologique. Cependant, ces critères ne suffisent pas à déterminer avec précision le potentiel implantatoire d’un embryon. Récemment, des outils de haute technologie ont été développés pour identifier d’éventuels nouveaux biomarqueurs du développement préimplantatoire et comprendre les mécanismes mis en jeu. La protéomique s’inscrit dans cette approche. Le but principal de l’étude sera de comparer le sécrétome embryonnaire en fonction des différents milieux de culture commercialisés pour l’Assistance Médicale à la Procréation. Si le nombre d’échantillons est suffisant, l’objectif secondaire de cette étude sera d’établir éventuellement une corrélation entre le sécrétome, la morphologie et le potentiel implantatoire des embryons.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire : Fécondation in vitro avec et sans micromanipulation En collaboration avec la plateforme postgénonique de la faculté de Médecine Pierre et Marie Curie (site Pitié-Salpêtrière) : Technique SELDI TOF

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --