print

> Stages de M1 > Stages proposés pour l’année 2014-2015 > Signalisation du récepteur AhR dans l’ovaire

Signalisation du récepteur AhR dans l’ovaire

proposé par Céline GUIGON, Equipe Physiologie de l’Axe Gonadotrope - Inserm U1133 Unité de Biologie Fonctionnelle et Adaptative Université Paris Diderot. Bâtiment Buffon

Projet de stage :

Nous travaillons sur le rôle du récepteur nucléaire Aryl hydrocarbon (AhR) dans la fonction ovarienne, un récepteur bien connu pour relayer l’action de polluants environnementaux comme la dioxine. Le rôle physiologique d’AhR dans l’ovaire est bien moins connu. L’étude de souris invalidées dans le gène codant AhR a montré son implication dans la fertilité, notamment par la régulation de la production d’oestradiol. On ignore encore si ce récepteur peut également jouer un rôle dans l’ovaire avant la puberté, une période cruciale pour l’établissement des fonctions de reproduction. Dans le cadre de ce stage, nous nous intéresserons à la signalisation AhR dans la période prépubère, en mettant en oeuvre des études in et ex vivo sur l’ovaire murin. Nous analyserons l’expression d’AhR à plusieurs stades clés de cette période dans l’ovaire. Nous comparerons l’ontogenèse de facteurs clés de la folliculogenèse chez des souris Ahr+/+ et Ahr-/-. Enfin, nous étudierons l’impact potentiellement délétère pour le développement ovarien d’un traitement par des agonistes AhR.

Techniques mises en oeuvre par le stagiaire :

- Extraction d’ARN et de protéines sur organes
- RT-PCR quantitative
- Western blot
- Hybridation in situ
- Culture organotypique
- Immunofluorescence sur coupes de tissus

Documents joints

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --