print

> Stages de M2 > Liste des stages proposés pour l’année 2016-2017 > Statut redox du trophoblaste humain au cours du premier trimestre de la (...)

Statut redox du trophoblaste humain au cours du premier trimestre de la grossesse

Dr Thierry Fournier

UMR-S 1139 « physiopathologie et pharmacotoxicologie placentaire humaine » Université Paris Descartes Faculté de pharmacie, 6 avenue de l’observatoire 75006 Paris

Téléphone : 01 53 73 96 00 Mail : thierry.fournier@parisdescartes.fr


Notre objectif général est d’accroître les connaissances sur la formation et les fonctions du placenta humain afin d’améliorer le dépistage précoce (biomarqueurs) et la prise en charge des principales pathologies de la grossesse associées à une dysfonction placentaire. Nos recherches sont ciblées sur l’étude du développement de la villosité choriale (unité structurale et fonctionnelle du placenta humain) et de ses fonctions qui évoluent de façon majeure tout au long de la grossesse. Nous étudions particulièrement l’impact, au sein de la chambre intervilleuse, d’un environnement physiologique (concentration en oxygène, hormones, flux sanguin) ou pathologique (perturbateurs endocriniens, médicaments, agents infectieux) sur le développement, l’intégrité et les fonctions d’échanges et hormonales de cette villosité choriale humaine.

Projet de stage :

La villosité choriale est l’unité structurale et fonctionnelle du placenta humain dont la composante cellulaire majeure est le cytotrophoblaste villeux (CTV). A partir de 10 semaines d’aménorrhée (SA), les bouchons cytotrophoblastiques obstruant les artères utérines spiralées se délitent progressivement, laissant entrer dans la chambre intervilleuse le sang artériel maternel oxygéné. Cet afflux de sang entraîne une augmentation de la pression partielle en O2 dans la chambre intervilleuse qui passe de 20 à 60mmHg entre 10 SA et 12-14 SA, causant un stress oxydant au niveau de la villosité choriale et la production d’espèces réactives de l’oxygène. La villosité choriale met en place un système de défense anti oxydant afin de maintenir sa balance oxydative. L’adaptation des CTV à ce changement d’environnement est essentielle pour le développement placentaire, la croissance fœtale et l’issue de la grossesse. La principale difficulté pour le trophoblaste est de répondre de manière appropriée à cette modification du potentiel pro-oxydant ; son incapacité à effectuer cette transition pourrait jouer un rôle dans la survenue de pathologies obstétricales telles que la fausse couche spontanée, la pré-éclampsie ou encore le retard de croissance intra-utérin. Au sein de notre équipe nous avons clairement démontré une augmentation de l’activité et de l’expression protéique et génique des enzymes antioxydantes (SOD1, Catalase et Gpx), nous avons également montré une activation du système pro-oxydant (NADPH oxydase ; résultats non publiés). Ce travail de M2 aura pour objectifs de : Caractériser les voies redox-sensibles associées à cette transition en caractérisant l’état de phosphorylation avec une approche de phospho kinase array ; Etudier les facteurs de transcription redox-sensibles activés lors d’un stress oxydant induit par H2O2 sur des villosités choriales et également des cytotrophoblastes villeux, et les voies redox qui y sont associées (HO-1, NF-kB, Nrf2, etc.)

La réalisation de ce travail nous permettra de mieux comprendre le rôle du stress oxydant dans la survenue des pathologies obstétricales.

Techniques mises en œuvre par le stagiaire  : culture cellulaire, qPCR, phospho kinase array, immunomarquages, western blot.

- Site propulsé par Spip 1.9 -
-- Master de reproduction et développement - http://www.reprodev.fr --